Le premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a présidé ce mardi 08 septembre 2020 à Ouagadougou la cérémonie d’ouverture des travaux de la 16e édition de la semaine nationale du numérique sous le thème : << Intelligence artificielle : opportunités et défis>>.  Covid-19 oblige, elle se tient en mode virtuel. Cette semaine spéciale du numérique vise à promouvoir et à vulgariser le numérique au Burkina Faso.

Dans un monde en pleine mutation, marqué par une forte dynamique d’innovation des technologies du numérique, le gouvernement du Burkina à travers le ministère du développement de l’économie numérique, travaille d’arrache-pied pour que le pays des hommes intègres devienne une référence dans le monde en matière de digitalisation. En effet, après les inaugurations d’importantes infrastructures de communications électroniques à Bobo-Dioulasso, le vendredi 4 septembre dernier, le ministère en charge de l’économie numérique organise la 16e édition de la Semaine du Numérique du 8 au 10 septembre 2020 à Ouagadougou, sous le thème : « Intelligence artificielle : opportunités et défis ».

En ouvrant les travaux de ce rendez-vous, ce mardi 8 septembre 2020, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a indiqué que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, compte se saisir des opportunités offertes par les technologies de l’information et de la communication, pour contribuer à la croissance et au développement de notre pays. Selon lui, le Chef de l’Etat insiste sur l’importance de considérer le numérique comme un levier essentiel du développement socio-économique et de la transformation structurelle de notre pays.

Christophe Joseph Marie Dabire, premier ministre, chef du gouvernement au milieu.

« Si le président du Faso a décidé de créer un département chargé du développement de l’économie numérique, c’est bien parce que l’existence d’un tel département vise à réaliser l’une de ses visions stratégiques qui est de moderniser notre administration, de transformer notre économie et notre société, en utilisant toutes les opportunités offertes par le numérique », a-t-i ajouté.

D’ailleurs, il a réitéré les encouragements du Gouvernement à tous les acteurs du secteur et à tous les partenaires, qui œuvrent « inlassablement » pour cette transformation numérique de l’économie et de toute la société burkinabè.

Du reste, il a annoncé pour bientôt, l’arrivée de la fibre optique et la création du point d’atterrissement virtuel pour la ville de Fada N’Gourma.

Madame Hadja Ouattara/ Sanon, ministre du développement de l’économie numérique du Burkina Faso

Pour la ministre du Développement de l’Economie numérique, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, l’organisation de la Semaine du Numérique est un tremplin où les interactions entre acteurs de l’écosystème participent, non seulement à son renforcement, mais aussi au développement de la culture du numérique et à la promotion d’une expertise numérique nationale qui contribue fortement à l’avènement d’une société de l’information inclusive au Burkina Faso. Elle a ajoutée que le choix de ce thème servira de tremplin à l’ensemble des acteurs pour discuter des avancées notables de l’intelligence artificielle et ses perspectives économiques en vue d’une satisfaction globale.« Chaque édition de la Semaine du Numérique doit surtout nous donner l’opportunité d’engager avec tous les acteurs, un débat constructif, afin d’approfondir notre compréhension sur l’utilisation inclusive des TIC pour le bien-être de nos populations. Nous avons la certitude que tous les domaines sont impactés par l’intelligence artificielle : banque et finance, logistique et transports, la santé avec les systèmes experts d’aide au diagnostic, l’intelligence artificielle, à travers ces inventions technologiques capables de simuler l’intelligence humaine, est avérée importante pour les pays comme le Burkina Faso dans les domaines comme l’éducation, la santé, le commerce, les assurances, les banques et finances, l’agriculture et l’élevage, l’environnement, etc.. . », a-t-elle expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *