Accueil ACTUALITÉ 23ème anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : Message de l’Association des...

23ème anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : Message de l’Association des journalistes du Burkina (AJB)

134
0

Ceci est un message de l’Association des journalistes du Burkina (AJB) à l’occasion de la commémoration du 23ème anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo. Un hommage est rendu à Norbert Zongo et à ses compagnons d’infortune, Blaise Ilboudo, Ernest Zongo, Abdoulaye Nikiéma

 

« Militantes et militants du CODMPP et de la CCVC !

Confrères et consœurs,

Peuple du pays réel !

La douleur et l’émotion du 13 décembre 1998, ce jour funeste où Norbert Zongo et ses compagnons ont été assassinés, puis brûlés à Sapouy demeurent intactes. Ce jour, les Burkinabè ont perdu un grand défenseur de la liberté, de la démocratie et des droits humains. En éliminant l’intrépide journaliste d’investigation, ils ont sans doute espéré tuer avec lui, la presse indépendante. Eh bien ! ils se sont lourdement trompés. Ils ont certes réussi à endeuiller des familles, un peuple, mais ils n’ont guère réussi à effrayer, ni à faire taire les journalistes, les défenseurs de la liberté de la presse, les défenseurs des droits humains et les démocrates.

Aujourd’hui, cela fait 23 ans, jour pour jour ! 23 longues années que les assassins, exécutants et commanditaires rusent avec la justice. Mais c’est peine perdue, tant le peuple est resté débout et déterminé. Les journalistes du Burkina, de l’Afrique et du monde, les avocats des familles, les défenseurs des droits de l’homme, les militants du Pays réel se sont toujours mobilisés pour faire échec à toutes les stratégies destinées à consacrer l’impunité dans ce dossier. Les longues années de lutte, la répression, les tergiversations ne sont pas venues et ne viendront pas à bout de notre détermination.

Camarades !

Six ans après la réouverture du dossier Norbert Zongo, les Burkinabè regardent vers la Cour européenne des droits de l’homme, sur laquelle compte François Compaoré, commanditaire présumé du quadruple assassinat de Sapouy pour échapper à la justice. Mais ce n’est pas que cela. Les Burkinabè scrutent encore plus leur justice, qui tarde désespérément à les édifier sur les exécutants et les commanditaires de l’assassinat de Norbert Zongo, Blaise Ilboudo, Ernest Zongo et Abdoulaye Nikiéma.

Combien de temps les Burkinabè devront-ils encore patienter pour que justice leur soit rendue ? Et quelle justice, tant ils voient les présumés exécutants disparaitre les uns après les autres ?

Norbert Zongo !

En ce 23e anniversaire de ton assassinat barbare, les Burkinabè font toujours face à la lancinante question de la crise sécuritaire de nature terroriste. Nous sommes à environ 2000 morts et à plus d’un million quatre cent mille (1 400 000) déplacés internes. Malgré autant de larmes, de sang et de sacrifices, nous touchons aujourd’hui le fonds. La faute, à une gouvernance sécuritaire plus qu’approximative, au point de laisser des gendarmes affamés pendant des jours au front, rendant ainsi inévitable, le drame humain bouleversant vécu le 14 novembre 2021 à Inata, aux confins du Sahel, avec la mort de 53 de nos vaillants gendarmes et quatre civils. Militaires, gendarmes, policiers, douaniers, agents des eaux et forêts, fonctionnaires, commerçants, paysans, ouvriers, le deuil est permanent.

👉👉👉 https://faso-actu.info/actualites/23eme-anniversaire-de-lassassinat-de-norbert-zongo-message-de-lassociation-des-journalistes-du-burkina-ajb

Previous articleFrance-Burkina : la coopération militaire en discussion
Next articleOpération TAANLI2 : 𝐋𝐞 𝐁𝐮𝐫𝐤𝐢𝐧𝐚 𝐅𝐚𝐬𝐨 𝐞𝐭 𝐥𝐞 𝐍𝐢𝐠𝐞𝐫 à 𝐥’𝐨𝐟𝐟𝐞𝐧𝐬𝐢𝐯𝐞!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here