Accueil ACTUALITÉ Académie syndicale des jeunes 2021 : L’employabilité des jeunes au centre des...

Académie syndicale des jeunes 2021 : L’employabilité des jeunes au centre des échanges

47
0

La fondation Friedrich Ebert (FES) en collaboration avec les centrales syndicales du Burkina tel que la CSB, la CNTB, l’ONSL, l’USTB ont procédé au lancement de la 2e édition des travaux de l’académie syndicale des jeunes, ce lundi 22 novembre 2021 à Ouagadougou. Cette édition est placée sous le thème : « L’emploi des jeunes sur fond du covid-19 : quelles stratégies syndicales pour générer des nouveaux emplois décents ?

Du 22 au 25 novembre 2021, les jeunes des centrales syndicales du Burkina et du Bénin seront outillés sur la problématique de l’employabilité afin de les rendre conscients sur les enjeux du moment.

Le représentant des centrales syndicales du Burkina, Guy Olivier Ouédraogo

Le chômage des jeunes peut avoir pour conséquence directe l’instabilité politique dans les différents pays, que font semblant de résoudre certains pays occidentaux et institutions internationales par des artifices de gouvernance, sans s’attaquer réellement au noyau du problème, qui est la pauvreté. Face à cette situation qui menace l’avenir du Burkina et les pays de la sous-région, le mouvement syndical s’est mobilisé à travers des sensibilisations, de l’opinion publique et l’interpellation des gouvernements afin que la question de l’emploi et surtout des jeunes soit au cœur de la politique de développement. Ces actions ont consisté à organiser des conférences de presse, des dépôts de plateformes revendicatives et lettres ouvertes. Mais ces actions n’ont pas porté les résultats escomptés, face à une telle situation, ils ont décidé de changer de stratégie en créant cette académie syndicale des jeunes qui est à sa deuxième édition.

Pour clore ses propos, Guy Olivier Ouédraogo Secrétaire Général de la CSB initiateur de l’académie a renouvelé ses remerciements à la Fondation Friedrich Ebert qui les a toujours soutenus dans leur différentes politiques de développement syndicale.

La coordonnatrice de projet à FES Nouratou Zato

Selon la coordonnatrice du projet Nouratou Zato l’attente de FES à l’issue de cette académie est d’attirer plus de jeunes à se positionner autour de la thématique à savoir l’employabilité des jeunes, qui aujourd’hui est devenue un problème sérieux dans les différents pays. “la question de l’employabilité des jeunes est une question cruciale et d’actualité sur laquelle l’on est obligé de se pencher surtout quand on regarde les potentiels que constitue la jeunesse dans les pays de la sous-région”.   Après la formation ces jeunes doivent être des acteurs privilégiés de la question de l’emploi au sein de leurs syndicats. En tant que partenaire traditionnel des syndicats, Nouratou Zato a salué les centrales syndicales pour cette initiative et leur a renouvelé l’accompagnement de la Fondation Friedrich Ebert dans les autres projets à venir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here