Accueil ACTUALITÉ Boul-Yam PADC : Les pensionnaires en visite d’immersion chez le Moogho Naaba et...

Boul-Yam PADC : Les pensionnaires en visite d’immersion chez le Moogho Naaba et au mémorial Thomas Sankara

1333
0

Ce vendredi 19 août 2022 à Ouagadougou, les enfants participants à la sixième édition de Boul-Yam pratiques Artistiques et Découvertes Culturelles (PADC), avec à leur tête le coordinateur, Zongo Sibiri Ablassé alias Zabda, ont été reçu en audience par le Moogho Naaba Bangho dans son palais. Après cette audience, c’est le mémorial Thomas Sankara qui a accueilli les enfants.  Ces visites ont permis aux enfants de connaître tous les contours liés à la culture mossi et aussi savoir davantage, l’œuvre du père de la révolution Burkinabè.

Le Moogho Naaba Baongo, reçoit le cadeau de Boul-Yam.

Lors de cette visite, les enfants ont assisté à la cérémonie hebdomadaire du ” faux départ du Moogho Naaba “, après ce rituel, ils ont échangé  avec l’empereur des mossés.

Zongo Sibiri Ablassé alias Zabda, le coordinateur général du projet Boul-Yam.

Zongo Sibiri Ablassé alias Zabda, le coordinateur général du projet Boul-Yam dans son allocution a indiqué, que ces visites entre dans le cadre du projet artistique et de découverte culturelle. Boul Yam veut à travers cette activité initier les enfants aux différentes techniques artistiques et à la découverte des pans culturels, et historiques de notre pays, afin qu’ils se reconnectent à leur identité qui est la culture. C’était important pour lui, à cette 6eme édition d’aller avec les enfants chez le chef suprême des mossés,  et aussi être témoin du faux départ du moogho Naaba, qui un élément important de la tradition du royaume mossi de Ouagadougou. « Nous avons remarqué que l’histoire qu’on apprend aux enfants à l’école est plus focalisée sur la théorie, alors que la théorie seule ne suffit pas. ». Il a expliqué, qu’en tant qu’artiste, c’est un devoir pour lui d’être un transmetteur de messages positifs aux enfants qui sont les fers de lance de demain.

Les enfants pendant la visite guidée, au mémorial Thomas Sankara

La visite guidée au  Mémorial   Thomas Sankara, a pour objectif d’inculquer aux enfants l’esprit de Thomas Sankara qui a impacté positivement le Burkina Faso et le monde entier. « Il fut un précurseur des arts et de la culture et est par conséquent notre identité. » a-t-il conclu.

Le chef suprême des mossés dans sa prise de parole, par la voix de ses porte-paroles le Ouidi Naaba et le Larlé Naaba, a d’abord salué le coordinateur du projet Boul-Yam, Zabda pour cette belle initiative et le travail abattu pour le bien-être des enfants. Il a aussi fait des bénédictions aux enfants et leurs a prodigué des conseils.

Lingani Josépha, représentantes des enfants.

Lengani Josépha, élève en classe de troisième, représentante les enfants a témoigné que cette visite a été très bénéfique pour eux.  « Nous sommes allés chez le Mogho Naaba pour apprendre nos coutumes, car nous ne pouvons pas grandir sans nos traditions. Nous avons appris aujourd’hui beaucoup de choses sur la tradition , je peux dire à mes frères, sœurs et amis que la tradition est très importante et que tout le monde doit la pratiquée. Je retiens qu’il nous a dit d’être toujours honnêtes envers les autres, de respecter les traditions, de ne jamais offenser et d’être toujours obéissants et surtout de respecter les parents », a-t-elle laissée entendre.

Photo de famille.

« Nous sommes venus pour honorer la mémoire de Thomas Sankara car il a été un brave homme pour le Burkina Faso, pendant ce temps, je n’étais pas encore née, mais on m’a raconté l’histoire et je voulais apprendre de nouvelles choses sur lui. C’est pour cela, par le biais de Boul-Yam nous sommes venus. C’est un exemple pour tous les Burkinabés, parce qu’il a fait beaucoup de choses pour nos parents et a rendu le pays plus aimable. Confie-t-elle.

Previous articleBurkina : Une délégation de l’UA échange avec le gouvernement sur la feuille de route de la Transition
Next articleBurkina: décès du Pasteur Samuel Yaméogo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here