Accueil A LA UNE Burkina/Centre-Nord : Les forces combattantes évitent un carnage à Mané (AIB)

Burkina/Centre-Nord : Les forces combattantes évitent un carnage à Mané (AIB)

795
0

Les forces combattantes ont affronté le 24 mai 2024 des centaines de terroristes qui voulaient perpétrer un carnage à Mané. D’autres combats ont eu lieu ce week-end à Koumbri, à Tilga, à Bouroum et à Zambanga, où plusieurs terroristes ont été tués et du matériel récupéré.

Des armes ont été récupérés par les forces combattantes

Le 24 mai 2024, des terroristes sur plusieurs centaines de motos ont pris Mané (Centre-nord) dans leur viseur.

À leur arrivée, les vecteurs aériens ont tiré un premier missile pour contraindre l’ennemi à quitter le village.

C’est alors que des vecteurs spécialisés ont pris le relais pour traquer les terroristes en menant des frappes précises sur les assassins en fuite.

Le lendemain, 25 mai 2024, le même scénario s’est presque reproduit. Des terroristes en grand nombre se sont installés sous des arbres touffus pour préparer un assaut sur Koumbri(Yatenga).

Fort heureusement, ils ont été mis à nu par les vecteurs aériens et bombardés avec efficacité.

À Tilga, à 25 km de Pissila dans le Centre-Nord, des assassins à motos étaient en train de se regrouper sous des manguiers le 26 mai 2024.

Ils n’ont pas eu le temps de se concerter. Eux et leur logistique ont été consumés dans les frappes des vecteurs aériens.

Le même jour, des bandes de terroristes, auparavant rassemblées sous de grands arbres à Bouroum (Centre-Nord), se sont mises à avancer vers des positions amies, sous l’œil des guetteurs du ciel.

Très vite, une opération a été montée avec les unités des forces spéciales.

Au bon moment, un missile s’est écrasé sous les arbres, tuant plusieurs terroristes. Les rescapés ont pris la fuite, mais très vite, ils ont été interceptés par des hélicoptères d’attaque.

Pendant ce temps, d’autres hélicoptères ont déposé les forces spéciales pour traiter les rescapés et détruire ou ramasser la logistique.

Le 26 mai 2024, aux environs de 17h40, les vecteurs aériens sont venus à la rescousse de Zambanga (Boulsa) en proie à une attaque terroriste.

À leur arrivée, l’unité Guépard était en train de pourchasser les terroristes.

Les drones ont effectué deux frappes sur la tête de colonne terroriste.

Ensuite, les forces spéciales Guépard et Phantom se sont occupées des rescapés.

Au bilan, plusieurs terroristes ont été neutralisés et d’autres faits prisonniers, sans oublier du matériel récupéré.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here