Accueil A LA UNE Burkina : Des drones d’une valeur de 230 millions F CFA pour...

Burkina : Des drones d’une valeur de 230 millions F CFA pour moderniser l’agriculture

247
0

Ouagadougou, 30 déc. 2022 (AIB)- Pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Burkina, le gouvernement a remis jeudi, des drones et des appareils audiovisuels, d’un montant estimé à 230 millions FCFA, au profit des treize régions du pays pour une modernisation de l’agriculture.

« Les drones sont des outils modernes qui vont nous permettre de travailler en quelques minutes et faire ce qu’on aurait pu mettre deux, trois ou quatre heures soit dix fois plus de temps pour réaliser », a déclaré le ministre de l’Agriculture, des ressources animales et halieutiques, Dénis Ouédraogo.

Le ministre de l’Agriculture, des ressources animales et halieutiques, Dénis Ouédraogo a présidé la cérémonie de remise des drones 

Pour M.Ouédraogo, l’Etat burkinabè met à la disposition des treize régions du pays, des drones et des appareils audiovisuels, estimés à 230 millions de FCFA pour la modernisation de l’agriculture.

Le ministre Ouédraogo s’exprimait jeudi à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie de remise de drones et d’appareils audiovisuels à quelques directeurs régionaux en charge de l’agriculture.

Le ministre a indiqué que l’Etat met à la disposition des régionales, deux types de drones.

Il s’agit des drones de prospection permettant de cartographier, d’analyser les différents sols et de détecter les maladies des plantes pour apporter une réponse.

Les drones de traitement phytosanitaires et de pulvérisation, selon lui, permettent de collecter les informations et de lutter contre les nuisibles des plantes.

« Pour faire la pulvérisation d’un hectare, de façon manuelle, il faut une journée entière, alors qu’avec le drone, il faut une heure pour faire le travail », a-t-il renchéri.

Dénis Ouédraogo a souligné que l’utilisation va permettre l’exploitation de grandes superficies, avec une diversité de culture pour accroitre les productions et assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso.

Il a souligné que ce don de matériel agricole entre dans le cadre du Projet de renforcement des services de production agricole par le numérique (PRSAN), initié par son département, à travers la Direction générale des productions agro-pastorales (DGPA).

Le ministre en charge de l’Agriculture a noté que 15 drones vont être remis d’abord aux producteurs sur les 27 prévus par le projet

« Ces équipements innovants permettront de faciliter la collecte et la gestion des informations phytosanitaires mais aussi de réduire la pénibilité et les risques liés à l’application des pesticides », a-t-il poursuivi.

Selon Mme Nongana née Yaméogo Gisèle qui réalise des études et recherches, en drones appliqués à l’agriculture, à l’université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou, les drones de prospection permettront d’identifier les maladies des plantes d’une zone donnée.

Elle a expliqué qu’une fois le problème détecter, l’on procèdera soit à l’irrigation (manque d’eau) soit au traitement de l’espace concerné (maladies).

Mme Nongana a noté que toutes les 13 régions du pays ont été formé sur l’utilisation des drones et qu’il ne reste maintenant que la mise à leur disposition pour l’optimisation des rendements agricoles.

Agence d’information du Burkina

Previous articlePelé, la légende brésilienne du football, est mort à 82 ans
Next articleCompte rendu du Conseil des Ministres du vendredi 30 décembre 2022

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here