Les démissionnaires de l’UPC avec à leur tête Nathanaël Ouédraogo et le Poé Naaba étaient face à la presse ce jeudi 29 octobre 2020 à Ouagadougou pour le lancement et la présentation de leur nouveau né dénommé Mouvement Démocrate (MODEM). C’est un mouvement qui se dit citoyen engagé pour l’ancrage de la démocratie et la bonne gouvernance au Burkina et non un parti politique pour le moment.

Une vue des participants lors de cette cérémonie.

C’est dans une maison des jeunes Jean Pierre Guigané pleine à craquer que les responsables du MODEM ont déballé l’objectif de la création de ce mouvement. Pour le coordonnateur, Nathanaël Ouedraogo, ses camarades et lui ont quitté l’UPC a cause de la mauvaise gouvernance et un manque de transparence au sein du parti. Il s’est excusé pour les manquements qu’il a pu avoir avec certaines personnes du parti au cours des 10 ans passés.

Nathanaël Ouédraogo, membre fondateur et Coordinateur du MODEM pendant sa prise de parole.

Dans son allocution, il a fais savoir que les démissions au sein de l’UPC n’ont pas commencer Aujourd’hui. Il a déploré le fait que quand vous quittez ce parti vous quittez avec la haine, le mensonge accompagné d’insultes. Il a d’ailleurs laissé entendre que dans les jours à venir le MODEM va se structurer en assemblée générale, s’organiser dans les provinces, les villes et quartiers dans tout le Burkina et apportera son soutien à un candidat au présidentielle du 22 novembre qu’il a préféré pour le moment n’est pas divulguer le nom aux journalistes.

Poé Naaba Tanga membre fondateur du MODEM lors de son allocution

Justin Compaoré ( poé Naaba Tanga) a relaté que le MODEM se veut être un outil de proposition et de projet de développement et de leurs volontés de participer à la résolution des problèmes que le pays des hommes intègres connait actuellement . Il a terminé en relatant à la foule venue pour l’occasion du lancement en faisant savoir que très bientôt, après examen des projets et programmes politiques des différents candidats à l’élection présidentielle que le MODEM fera son choix et très prochainement tout le public le saura.
En rappel, en 2015 le directeur national de la campagne présidentielle de l’UPC était Nathanaël Ouédraogo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *