Accueil ACTUALITÉ Burkina : La première faîtière des coopératives de l’habitat voit le jour

Burkina : La première faîtière des coopératives de l’habitat voit le jour

138
0

L’Union Nationale des Coopératives d’Habitat du Burkina Faso (U.NA.C.HA/BF) a lancé officiellement ses activités, à travers une conférence de presse, tenue le vendredi 18 juin 2021 à Ouagadougou. C’est la toute première faîtière des coopératives de l’habitat au pays des hommes intègres.  L’U.NA.C. HA/BF compte travailler à faciliter aux Burkinabè, l’accès à des logements décents et à moindre coût.

L’U.NA.C.HA/BF est la faitière des cinq coopératives de l’habitat, à savoir : La société coopérative simplifiée d’habitation des journalistes communicateurs du Burkina Faso , la coopérative de l’habitat du Goulmou, la société coopérative simplifiée d’habitation du personnel de l’éducation, la coopérative d’habitation de Saaba et la société coopérative d’habitat du Faso. Elle est régie par les dispositions de l’Acte Uniforme de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du droit des Affaires (OHADA). Elle est apolitique, laïque et ouverte à toute coopérative d’habitat partageant son idéal.

Fousseni Kindo, président de l’U.NA.C. HA/BF

Selon le président de l’U.NA.C. HA/BF Fousseni Kindo, malgré les réalisations du gouvernement pour permettre à chaque Burkinabè d’avoir une maison, l’accès à un logement décent reste encore pour les populations à faible revenu, surtout les jeunes travailleurs du public et du privé, une préoccupation majeure. Cela s’explique par l’insuffisance de financement dans le domaine, la spéculation foncière, l’exploitation des quartiers spontanés et les prix exorbitants des parcelles.

Pour trouver une solution à ces difficultés, M. Kindo a proposé une refonte des textes liés à la gestion foncière, une mise en place d’un cadre de concertation, afin de pouvoir dynamiser les coopératives liées à l’habitat. Cela permettra de réaliser le programme présidentiel qui est 40 000 logements au profit des couches défavorisées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here