Accueil ACTUALITÉ Burkina : « Le jeu de chaises musicales commence à être de trop !...

Burkina : « Le jeu de chaises musicales commence à être de trop ! », dixit Guy Olivier Ouédraogo

1164
0

Ce mercredi 26 octobre 2022, Aconews.net à fait le tour des artères de la ville de Ouagadougou pour recueillir les impressions de quelques Ouagavillois sur le nouveau gouvernement de la transition piloté par Apollinaire Kyelem De Tambela. Lisez plutôt !

Guy Olivier, secrétaire général de la Confédération Syndical Burkinabè (CSB) a indiqué que comme tous les burkinabés, il a suivi la lecture du décret portant nomination des membres du gouvernement, personnellement il ne connaît pas trop les dessous du choix des membres de ce gouvernement, mais il a constaté que “le jeu des chaises musicales commence à être de trop au Burkina Faso”.

Guy Olivier Ouédraogo SG de la CSB

« Je connais quelques-uns d’entre eux mais je ne connais pas vraiment la majorité des gens de ce gouvernement, ce qui m’importe d’ailleurs peu ».  Pour lui, ce qui est important c’est la vision et les objectifs fixés par ce gouvernement, pour restaurer la confiance avec le peuple. Mais d’ores et déjà il remarque qu’il y’a des velléités individualistes. « Je leurs souhaites bonnes réussites mais j’ai beaucoup d’appréhension concernant ce gouvernement et j’espère que l’avenir me donnera tord. Sinon pour moi, l’individualité et tout ce qui s’en suis, je n’y crois pas trop, je crois à un travail scientifique bien posé et avec des objectifs clairs pour atteindre des résultats; telle est ma conviction. Mais malheureusement, je sens que ça risque d’être des questions d’individus », a conclu le Secrétaire Général de la CSB.

Rakissaga Marou, riverain

D’emblée, Rakissaga Marou, a salué le premier ministre Me Kyelem de Tambéla pour le choix des membres de son gouvernement. Il s’est dit être un peu satisfait du casting. Sur la reconduction de Basolma Bazié dans le gouvernement, il estime que Basolma, dans le gouvernement du président Damiba a bien travaillé et comme le MPSR continu, c’est mieux de le laisser terminer l’œuvre qu’il a commencé. « Il va continuer et d’ici là, nous verrons plus de résultats que par le passé », foi de monsieur Rakissaga. Pour les ministres qui font leur entrée, il a demandé à Dieu de veiller sur eux en les exhortant de soutenir le premier ministre pour la réussite de sa mission.

Alimata Yaméogo, commerçante.

Mesdames Wangrawa Kadi et Yaméogo Alimata vendeuses à la gare routière  de Tampouy ont toutes demandé au bon Dieu de guider Ibrahim Traoré et Me Kyelem de Tambéla dans cette nouvelle aventure. « Nous souhaitons que le Burkina Faso retrouve la paix, nous prions le Seigneur de donner la force au Président Ibrahim ainsi qu’à son nouveau gouvernement pour qu’ils puissent bien diriger le pays pour que tout rentre dans l’ordre, afin que le Burkina retrouve sa quiétude d’antan. le Burkina n’est plus intéressant. Il n’y a plus de marché, on ne peut plus se déplacer à l’intérieur du pays pour le commerce. Des Burkinabé meurent de faim et il faut que ça s’arrête. », ont confessé les vendeuses de la gare.

Previous article « C’est un gouvernement de combat, pas un gouvernement de dîner gala » (Kyelem de Tambela)
Next articleDécès de Noufou Ouédraogo : Remerciement et faire part

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here