Accueil ACTUALITÉ Commémoration du 3 janvier : L’UAS initie un panel pour renforcer les...

Commémoration du 3 janvier : L’UAS initie un panel pour renforcer les acquis de la lutte syndicale

163
0

L’Unité d’Action Syndicale a commémoré la 56e anniversaire du soulèvement populaire ce lundi 3 janvier 2022 à Ouagadougou à la bourse de travail. La célébration a débuté par un rappel historique de la lutte syndicale au Burkina et une lecture de la situation nationale.  A l’occasion un panel a été organisé sous le thème : « la contribution de l’UAS à la défense, à la promotion des libertés démocratiques et syndicales, des droits économiques et sociaux des travailleurs ».

Lors de cette célébration, pour devoir de mémoire, l’UAS est revenue sur les évènements ayant conduit à ce mouvement historique et a rappelé l’action des devanciers et leur devoir de perpétuer cette tradition. En effet, suite à son coup d’Etat du 08 février 1974, le régime du Général Sangoulé LAMIZANA, après avoir interdit toute activité politique,  placé des militaires comme préfets à la tête des départements, annonçait le 29 novembre 1975 la création d’un parti unique appelé le Mouvement National pour le Renouveau (MNR).

Les participants au panel des syndicats.

Sur la situation nationale, pour l’UAS l’une des causes fondamentales de l’échec du pouvoir du Président Roch Marc Christian KABORE à lutter efficacement contre l’insécurité et le terrorisme réside dans la piètre qualité de sa gouvernance, faite de nominations de complaisance, d’encouragement de faits de corruption, de vols et de détournements. Des faits que l’UAS n’a eu de cesse de dénoncer à travers ses déclarations et qui font régulièrement la une de la presse burkinabè.

Pour les panelistes Guy Olivier Ouédraogo et Richard Tiendrébeogo, L’UAS est la réponse appropriée pour permettre l’expression de la solidarité des travailleurs. L’UAS ambitionne rassembler encore plus large les travailleurs dont bon nombre ne sont pas syndiqués. Cependant, il reste à stabiliser et à renforcer le fonctionnement de l’UAS, à travers une structure de coordination et à faire en sorte que cette unité se vive au niveau déconcentré, préconise les communicateurs.

Previous articleGomboro : L’armée neutralise 29 terroristes
Next articleBurkina : une centaine de terroristes neutralisés dans plusieurs opérations

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here