Accueil ACTUALITÉ Conférences régionales du CERFI : A Ouahigouya, le vivre ensemble était au...

Conférences régionales du CERFI : A Ouahigouya, le vivre ensemble était au centre des échanges

229
0
La coordination régionale du CERFI du Nord a organisé le dimanche 05 juin 2022, une grande conférence publique sous le thème : « la contribution des musulmans à l’édification d’un Burkina tolérant, solidaire et prospère ». Placée sous le parrainage de El hadj Sidi Moctar MAIGA, la conférence animée par l’imam Ismaël TIENDREBEOGO s’est tenue dans la salle de conférence de la mairie de Ouahigouya.
Avant le début de la conférence, Moussa KOUDOUGOU, Secrétaire national à la Théologie et aux Activités culturelles du CERFI, représentant le Président du CERFI, a indiqué que l’objectif global de ces conférences est de promouvoir l’engagement islamique et le vivre ensemble. En effet, ces conférences se dérouleront dans toutes les régions du Burkina Faso.
Dans le développement du thème, le conférencier a insisté sur la nécessité pour chacun de cultiver la tolérance, l’entraide et la solidarité afin de préserver et renforcer notre vivre ensemble. « Nous vivons dans un Etat avec une diversité religieuse, culturelle, ethnique. Nous devons construire le pays ensemble. Pour ce faire, chacun doit évaluer sa contribution. Que personne ne sous-estime sa partition », a-t-il souligné. Il a comparé les Burkinabè comme étant les passagers d’un navire, et si chacun veut percer un côté du navire pour avoir sa part égoïste, on finira par faire couler le navire.
Parlant de la responsabilité du musulman envers son prochain, l’imam Ismaël TIENDREBEOGO a rappelé ce hadith du Prophète (saw) : « n’est pas musulman celui qui dort rassasier alors que son voisin dort affamer ».
Après l’exposé du conférencier, la parole a été donnée aux participants qui ont fait des contributions et posé des questions. De ces échanges, il ressort que pour la préservation de la cohésion sociale, l’Etat doit être plus équitable au niveau central entre les religions. Les participants ont également retenu qu’il est nécessaire de sensibiliser les populations sur le vrai message de l’islam.
Source: Page Facebook Cerfi Burkina
Previous articleBanditisme à Ouagadougou : un gang de 03 jeunes mis aux arrêts
Next articleMine de Perkoa : Fin des opérations de recherches

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here