Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé à l’installation de trois nouveaux membres du Conseil Constitutionnel. C’était ce vendredi matin dans la salle des Banquets de Ouaga 2000, en présence de plusieurs autorités dont le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré.

« Je vous invite à occuper les sièges qui vous sont réservés ». C’est par cette formule que le chef de l’Etat a installé M. Moctar Tall, Mme Sophie Sow/So et Mme Véronique Bayili/Bamouni, comme membres du Conseil Constitutionnel, pour un mandat unique de neuf (09) ans.

Avant cette validation de mandat, les trois nouveaux sages ont chacun prêté serment devant le président du Faso, et en présence du président de l’Assemblée nationale, à travers cette formule : « Je jure de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de les exercer en toute impartialité dans le respect de la Constitution, de garder le secret des délibérations et des votes, de ne prendre aucune position publique et de ne donner aucune consultation sur les questions relevant de la compétence du conseil ». C’est après cet acte que le chef de l’Etat les a renvoyés à l’exercice de leurs fonctions.

Le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, dans sa déclaration, a tout d’abord félicité les nouveaux collègues. Il les a ensuite interpelés sur « la portée et la délicatesse de la charge », qui est désormais la leur. « En prêtant serment, vous prenez envers le peuple burkinabè et vous-même, l’engagement le plus fort qui soit, de demeurer chaque instant fidèle à la mission qui vous a été confiée et les obligations qui en découlent », a indiqué M. Kambou.

Le président du Conseil constitutionnel a dit être convaincu qu’ils seront à la hauteur de la mission, au regard de la riche expérience, du parcours professionnel et des valeurs morales de chacun des trois nouveaux membres. Ce qui a sans doute milité, dit-il, pour le choix porté sur leurs personnes par le chef de l’Etat et le président de l’Assemblée nationale.

En ce qui concerne les trois nouveaux membres, il faut retenir que Moctar Tall est enseignant-chercheur de droit public à la retraite ; Mme Sophie Sow/So, est diplomate de carrière. Quant à Véronique Bayili/Bamouni, elle est magistrate de grade exceptionnel. Ils ont tous été nommés le 19 novembre 2020 par décret du président du Faso, pour deux d’entre eux, et par décision du président de l’Assemblée nationale pour le troisième membre.

DCRP/Primature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *