Accueil ACTUALITÉ Conseil des ministres du 24 mars 2023 : le gouvernement dissout le...

Conseil des ministres du 24 mars 2023 : le gouvernement dissout le Haut Conseil pour le Dialogue social

290
0

(Ouagadougou, 24 mars 2023). Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce vendredi le Conseil des ministres qui a examiné et adopté plusieurs dossiers inscrits à son ordre du jour, selon le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel OUEDRAOGO.

Au titre du ministère en charge de la justice, le Conseil a adopté deux décrets. Le premier porte dissolution du Haut Conseil pour le Dialogue social (HCDS), répondant à la logique de la suppression des institutions jugées non indispensables. « Sur la base d’un rapport qui a révélé en quoi il est nécessaire de dissoudre cette institution, le conseil a adopté ce décret qui nous permet d’avancer dans les recommandations issues des Assises nationales, où il est ressorti que certaines institutions non seulement ne sont pas indispensables comme on le pense mais également sont des structures qui peuvent être budgétivores », a indiqué la ministre de la Justice et des Droits humains chargée des Relations avec les Institutions, Garde des Sceaux, Bibata NEBIE/OUEDRAOGO.

Le second dossier décrète l’Etat d’urgence dans certaines régions du Burkina Faso dans le but de répondre aux besoins d’encadrer les actions dans ces régions dans la légalité. Selon la ministre, l’un des évènements qui ont mis fin à l’Etat d’urgence qui avait été décrété, c’est la dissolution de l’Assemblée législative de Transition.

Pour le compte du ministère de l’Urbanisme, des Affaires foncières et de l’Habitat, le Conseil a adopté un décret portant organisation, fonctionnement et attributions dudit ministère en vue de le conformer au décret portant attributions des membres du gouvernement. Le nouvel organigramme prévoit la création des unités d’assistance à la maîtrise d’ouvrages publics. « La création de ces unités d’assistance à la maîtrise d’ouvrages publics, permettra d’assister les différents départements ministériels en matière d’expertise technique pour nous permettre d’avoir des projets qui sont élaborés suivant les normes techniques en vigueur et respectant la règlementation », a expliqué le ministre en charge de l’urbanisme Mikaïlou SIDIBE. Ces mesures, selon le ministre, vont également permettre d’éviter les catastrophes constatées dans de nombreux chantiers.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here