Accueil ACTUALITÉ CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 14 JUILLET 2021 : LES GRANDES DÉCISIONS

CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 14 JUILLET 2021 : LES GRANDES DÉCISIONS

26
0

Le président du Faso, Roch M.C. Kabore, a présidé ce mercredi 14 juillet 2021, le traditionnel Conseil des ministres, qui a examiné des rapports et adopté des décrets. Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura a fait la synthèse des travaux à la presse.

– Au titre du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, le Conseil a adopté un décret portant classification et organisation type des départements des missions diplomatiques, et des consulats généraux du Burkina Faso à l’étranger. L’adoption de ce décret permettra à notre pays de mieux organiser et déployer sa diplomatie. Le Burkina Faso compte à ce jour 37 missions diplomatiques et 15 Consulats généraux dans le monde.

– Au titre du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, six rapports ont été adoptés dont trois relatifs à des autorisations de ratification par ordonnance de trois accords de financement. Il s’agit d’un accord de financement signé le 21 mars 2021 entre le Burkina Faso et la Banque islamique de Développement (BID), d’un montant de 27,96 millions de dollars US, au profit d’un projet de renforcement des soins de santé primaire, pour l’amélioration de la santé et de la nutrition au Burkina Faso. Ce projet couvrira les régions des Cascades, des Hauts-Bassins, du Centre sud et de l’Est. Il vise la construction et l’équipement de 25 Centres de santé et de promotion sociale (CSPS), 100 centres de santé communautaire, l’équipement ou la mise en place de 15 cliniques mobiles au profit des personnes déplacées internes.

Deux autres accords de financement sont relatifs à des conventions de crédits conclus le 16 avril 2021, entre notre pays et l’Agence française de développement d’un montant total de 17,71 milliards de CFA, au profit du Projet d’appui au développement des Collectivités territoriales et au profit du projet d’amélioration et de sécurisation de la production agricole dénommé sécu-agri. 50 communes situées dans la région de l’Est et la Boucle du Mouhoun sont concernées par ce financement.

Le quatrième rapport est relatif à un décret modificatif d’un précédent décret de 2008 portant création d’un fonds national de solidarité. Ainsi ce fonds devient le Fonds national de solidarité et de résilience sociale.

Le cinquième rapport est relatif à un décret portant création de l’Ecole normale supérieure (ENS). Elle regroupe désormais l’ancien Institut des sciences (IDS), et l’ancienne Ecole normale supérieure de Koudougou (ENSK).

Le sixième rapport est relatif à un projet de loi de règlement et du projet du compte général de l’administration et des finances au titre du budget de l’Etat, exercice 2020. Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

– Au titre du ministère en charge des Droits humains et de la Promotion civique, le Conseil a adopté deux décrets portant respectivement nomination d’une part et renouvellement d’autre part des membres de la Commission nationale de l’Organisation pour l’Harmonisation du Droit des Affaires. Le premier décret nomme 13 membres pour un premier mandat de trois ans et le deuxième porte renouvellement de 14 membres pour un dernier mandat de trois ans.

– Au titre du ministère de la Santé, le Conseil a adopté un décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Conseil national de la Nutrition. Ce Conseil est désormais présidé par le président du Faso. Cela traduit l’évolution de la gestion multisectorielle du défi de la nutrition au Burkina Faso.

– Au titre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Conseil a adopté un décret portant approbation des statuts de l’Ecole normale supérieure (ENS). L’ENS est un établissement d’enseignement supérieur, de formation professionnelle, et de Recherche.

– Au titre du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, le Conseil a examiné un rapport portant sur la situation humanitaire dans notre pays consécutive à la situation sécuritaire. Le Conseil a noté que 237 078 personnes ont été enregistrées au premier trimestre 2021 faisant passer le nombre des personnes déplacées internes 1 074 993 à la date du 31 décembre 2020 à 1 312 071 à la date du 30 juin 2021. Le rapport a indiqué que face à cette situation une distribution de 30000 tonnes de céréales a été faite depuis le 21 mars 2021 et a permis de toucher 848 925 personnes. Il reste des défis estimés à un plus de 8 milliards de FCFA et le président du Faso a instruit pour la prise en charge diligente de ces défis.

Le Conseil a également adopté un décret qui porte approbation des statuts du Fonds national de Solidarité et de Résilience sociale.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ouaga Flash Info ” La Une “

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here