Accueil A LA UNE Désarmement en Afrique de l’ouest : La CEDEAO et l’UNIDIR organiseront une...

Désarmement en Afrique de l’ouest : La CEDEAO et l’UNIDIR organiseront une conférence régionale les 08 et 09 novembre  pour faciliter le processus

94
0

Dans le cadre de la lutte contre la prolifération illicite des armes et la recherche de la paix et de la sécurité en Afrique de l’Ouest, la CEDEAO et l’UNIDIR organiseront la Conférence régionale de la CEDEAO sur le désarmement du 8 au 09 novembre 2022 à Abuja, qui réunira des experts mondiaux en la matière pour discuter des développements passés et actuels dans les domaines du désarmement.

Par ses actions, la CEDEAO cherche à renforcer ses accords régionaux de maîtrise des armements et poursuit le déploiement sans relâche de ressources techniques et financières à l’appui des arrangements politiques de maîtrise des armements dans la région. En tant que communauté économique régionale (CER), sur le continent africain, la CEDEAO a entrepris de multiples initiatives indépendantes mais complémentaires de contrôle des armements au fil des ans. De la Déclaration du moratoire sur l’importation, l’exportation et la fabrication d’armes à la Convention juridiquement contraignante actuelle de la CEDEAO sur les ALPC, leurs munitions et autres matériels connexes.

L’objectif de cette réunion est de communiquer à la région de la CEDEAO les conversations mondiales en cours sur le désarmement ainsi que sur les questions de contrôle des armements. Plus précisément , cette série de séminaires annuels générera également un large éventail de discussions portant sur diverses questions thématiques, avec des analyses d’experts lors de tables rondes, tirées à l’échelle mondiale pour aborder les questions clés. Ceux-ci ajouteraient à la compréhension des États membres de ces obligations et leur fourniraient des opportuni-tés de collaborations supplémentaires et sur la bonne place pour respecter leurs engagements.

Lors de ces événements majeurs dans le domaine de la sécurité régionale, on notera la partic-pation de différents panélistes : de la Commission de la CEDEAO représentée par le Dr Abdel-Fatau Musah , Commissaire aux Affaires Politiques, à la Paix et à la Sécurité (CPAPS) ainsi que des représentants des Entités pertinentes des Nations Unies « UNIDIR », Commission de l’Union africaine, États membres, organisations internationales, OSC et industrie.

Les résultats attendus   comprendront des évaluations approfondies de ces régimes régionaux, continentaux et mondiaux de contrôle des armements, de désarmement et de non-prolifération. Ainsi, sur la base des priorités annuelles (à définir conjointement par la CEDEAO et l’UNIDIR), les questions d’obligations et d’engagements seront sur la table de discussion.

L’UNIDIR est un institut autonome financé par des contributions volontaires au sein des Nations Unies. L’UNIDIR, l’un des rares instituts politiques au monde à se concentrer sur le désarmement, génère des connaissances et promeut le dialogue et l’action sur le désarmement et la sécurité.
Basé à Genève, l’UNIDIR aide la communauté internationale à développer les idées pratiques et innovantes nécessaires pour trouver des solutions aux problèmes de sécurité critiques.

Previous articleNécrologie : Décès de Noufou Ouédraogo – Communiqué de Remerciements
Next articleSONABEL: Suspension de la fourniture de l’électricité ce dimanche 06 novembre 2022 à Tengandogo et Nagrin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here