Accueil A LA UNE FIFA : La suspension d’Issa Hayatou, ex-président de la CAF , annulée...

FIFA : La suspension d’Issa Hayatou, ex-président de la CAF , annulée par le TAS

128
0
Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annulé ce 4 févier 2022 la suspension d’un an de toute activité liée au football prononcée par la Fédération internationale (FIFA) à l’encontre de l’ex-président de la Confédération africaine (CAF) en juin 2021. Une revanche pour le Camerounais, à deux jours de la finale de la CAN 2022 dans son pays.
C’est le cœur un peu plus léger qu’Issa Hayatou va pouvoir regarder la finale de la 33e Coupe d’Afrique des nations, ce 6 février. Le Camerounais, qui a dirigé la Confédération africaine de football (CAF) de 1988 à 2017, avait pesé de tout son poids en 2014 pour que son pays organise la CAN à nouveau, après l’édition 1972. Mais l’ex-président de la CAF ne pouvait profiter pleinement de cette CAN 2022, jusqu’à présent. La faute à une suspension de toute activité liée au ballon rond prononcée par la Fédération internationale (FIFA) en juin 2021 et qui l’a poussé à rester sur la réserve depuis le début de la compétition.
Le Comité d’éthique de la FIFA avait en effet jugé Issa Hayatou coupable d’avoir enfreint son devoir de loyauté, dans le cadre d’un contrat d’un milliard de dollars signé en septembre 2016 par la CAF avec la société française Lagardère Sports. La justice du football mondial l’avait alors suspendu un an et lui avait infligé 30.000 francs suisses d’amende. Mais, le 24 août 2021, l’ancien patron du foot africain avait contre-attaqué au Tribunal arbitral du Sport (TAS).
Et ce même TAS a, ce 4 février, donné tort à la FIFA et raison à l’appelant. « La décision de la chambre de jugement de la commission d’éthique de la FIFA du 17 juin 2021 est annulée, indique un document de l’instance basée à Lausanne. La FIFA renonce à ses frais et verse à M. Issa Hayatou un montant de 5 000 francs suisses à titre de contribution à ses frais de justice et autres dépenses ». Le Tribunal estime ainsi que l’intéressé n’a pas enfreint l’article 15 du Code éthique de la FIFA.
Celui qui est devenu président d’honneur de la CAF sera-t-il assis aux cotés de l’actuel patron de la Confédération, le Sud-Africain Patrice Motsepe, pour assister au match Sénégal-Egypte, au Stade d’Olembé ?
Source: RFI.fr
Previous articleLe Mouvement sunnite en soutien aux déplacés internes avec près de 600 millions de F CFA
Next articleLe Cameroun remporte la médaille de bronze aux tirs au but devant le Burkina Faso (3-3 puis 5-3, tab)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here