La 11e édition de la foire aux semences de variétés améliorées de plantes a été lancée ce jeudi 04 mai 2020 à Ouagadougou. Pour cette édition, le thème choisi est : « contribution des semences améliorées à la sécurité alimentaire dans le contexte de crises sécuritaire et sanitaire ». Placée sous le haut patronage de son excellence monsieur le premier ministre, la présidence du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation et les parrainages des ministres de l’agriculture et des aménagements hydro-agricole, du commerce et de l’artisanat, cette foire a pour objectif global de promouvoir les semences de variétés améliorées de plantes par l’information, la sensibilisation des principaux acteurs, pour une intensification durable de la production agricole au Burkina Faso.

Le secteur de l’agriculture au Burkina Faso emploie plus de 80% de la population rurale et fournie 40% du PIB. Ce secteur constitue la principale source de revenus pour la majorité de la population. Mais c’est une agriculture qui subit les caprices de la pluviométrie. Une saison sèche plus longue que la saison hivernale. L’Etat est conscient de cette situation, d’où l’idée de la création des journées portes ouvertes aux semences améliorées. En effet pour cette 11e édition qui se déroulera du 04 au 07 juin 2020,  est marquées par une situation de crises sanitaire et sécuritaire, qui vont impactées négativement la production agricole de la campagne 2020-2021. Cela se justifie par la baisse de la capacité de travail des personnes affectées par la maladie à covid-19. Et la réduction des superficies cultivées du fait des déplacés internes.

Pour faire face à ces défis ci-dessus mentionnés, les producteurs peuvent compter sur les nombreuses technologies mises au point par la recherch

e agricole à travers l’institut de l’environnement et de recherches agricole du Burkina (INERA). L’utilisation des semences améliorées selon les itinéraires techniques recommandés permet d’accroître la production agricole.

Les objectifs spécifiques de ladite édition sont : informer, communiquer et sensibiliser l’ensemble des acteurs en amont et en aval sur l’état actuel de la création et de la production de semences au Burkina Faso ; susciter le débat entre les organisations de productions, les producteurs et productrices individuel et les acteurs du système semencier national, et la recherche sur les variétés améliorées disponible, les itinéraires techniques de production, les modules de formations sur les semences améliorées. Sensibiliser les acteurs sur la contribution des semences améliorées à l’augmentation de la productivité et la génération de revenus pour les producteurs et à l’économie nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *