Accueil A LA UNE Guinée Conakry : le diplomate Mohamed Beavogui nommé Premier ministre

Guinée Conakry : le diplomate Mohamed Beavogui nommé Premier ministre

28
0

La Guinée a un nouveau Premier ministre. Son nom : Mohamed Béavogui, un haut fonctionnaire international qui va diriger le gouvernement de transition.

Mohamed Beavogui a été nommé chef du gouvernement de la Guinée par le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, selon un décret lu au journal télévisé du soir sur la RTG.

Diplomate de carrière, Beavogui âgé de 68 ans occupait depuis janvier 2015 le poste de directeur général de l’agence africaine de renforcement des capacités dont le siège est à Johannesburg (Afrique du Sud).

Beavogui est chargé de former le gouvernement de la transition et devra, selon les termes de la charte de la transition, soumettre, pour approbation, au président de la transition, le plan d’actions de la feuille de route du gouvernement.

Le colonel Amara Camara jusque-là porte-parole du comité national de redressement et de développement (CNRD) a été nommé ministre secrétaire général de la présidence de la République.

Ces premières nominations interviennent un mois après le coup d’Etat dirigé par le colonel Mamady Doumbouya contre le régime du président Alpha Condé.

Qui est Mohamed Béavogui ?

Mohamed Béavogui, haut fonctionnaire international, a été nommé Premier ministre guinéen pour diriger le gouvernement de transition annoncé par le colonel Doumbouya. © Wikimédia /

Le nouveau Premier ministre est âgé de 68 ans et diplômé en construction mécanique et engins de mines de l’Université polytechnique de Saint Petersburg en Russie et de la prestigieuse Kennedy school of governement de l’Université Harvard aux Etats-Unis.

En tant que fils d’un diplomate guinéen basé à Bonn, alors capitale de la capitale de la République fédérale d’Allemagne, Mohamed Béavogui y avait passé une partie de son enfance et de sa scolarité.

Mohamed Béavogui avait été sous-secrétaire général des Nations-unies et directeur général de l’Agence africaine de renforcement des capacités (ARC) à Prétoria en Afrique du sud, institution en charge de la mutuelle panafricaine de gestion des risques et catastrophes.

“Je le connais, c’est un homme compétent et sincère. Il l’a prouvé à l’international et il appuie aussi déjà ici en Guinée des acteurs politique et de la société civile sur la gouvernance notamment économique”, a estimé l’opposant Rafiou Sow.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here