Accueil ACTUALITÉ Hadj 2023 : Le comité de suivi du pèlerinage a jugé...

Hadj 2023 : Le comité de suivi du pèlerinage a jugé le bilan satisfaisant

335
0

Ce vendredi 11 août 2023, le comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque a tenu une conférence de presse à Ouagadougou, pour  présenter le bilan succinct du Hadj 2023. Un bilan jugé satisfaisant malgré quelques difficultés rencontrées.

Selon le président du comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque, Boubacar Kouanda, les rites se sont très bien passés. Concernant le séjour des pèlerins en Arabie Saoudite. Toutefois, des difficultés ont été relevées du côté de l’hébergement et de la restauration, dues à un nombre élevé de pèlerins qui ne sont pas inclus dans le quota attribué au Burkina Faso.
“Il y a eu des clandestins qui sont venus s’ajouter à ce quota qui a fait que le nombre a augmenté et il n’y a avait pas assez de place pour tous les pèlerins. C’était très difficile pour les gens de pouvoir être à l’aise a-t-il déploré concernant l’hébergement à Mina. S’agissant du surplus de pèlerins qui ont en leur possession des visas de transit ou de tourisme et considérés comme des clandestins, les agences de voyage ont été pointées du doigt par le comité car elles sont chargées de l’inscription des pèlerins. Pour le président du comité, “hormis les insuffisances constatées à Mina, on peut dire en toute modestie que le hadj 2023 est une réussite », s’est-il réjoui.

Réagissant sur la sortie médiatique du syndicat des agences de voyages qui tenait pour responsable le comité de suivi quant aux manquements constatés lors du Hadj 2023, Aboubacar Kouanda affirme que ce sont plutôt ces agences qui sont coupables. Il souligne que le comité de suivi n’inscrit aucun pèlerin.

« Ce sont les agences de voyages qui le font et qui se chargent des démarches pour l’obtention des visas. Si des pèlerins se retrouvent à la Mecque avec des visas transit, c’est bien la faute des agences de voyage », ajoute-t-il. « Toutes les imperfections constatées sont imputables aux agences de voyage, qui comptent en leur sein des agences sérieuses et des brebis galeuses, le comité de suivi ne fait que superviser le bon déroulement du pèlerinage », conclut Aboubacar Kouanda.

Retenons que pour cette édition, 8143 personnes ont pu prendre part au Hadj au Burkina Faso. Le cas de décès enregistré s’élève à 12 dont 8 hommes et 4 femmes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here