Accueil ACTUALITÉ Journée mondiale de l’hémophilie : Plus de 1400 hémophiles au Burkina selon...

Journée mondiale de l’hémophilie : Plus de 1400 hémophiles au Burkina selon l’AHBF

35
0

L’association des Hémophiles du Burkina Faso (AHBF), a commémorée ce 17 avril 2021,la journée mondiale de l’hémophilie en organisant une conférence de presse à Ouagadougou. Le but de cette rencontre avec les hommes de médias était de communiquer autour de cette maladie, caractérisée par un trouble de coagulation sanguine héréditaire, très peu connue de la population. Cette célébration est placée sous le thème : « S’adapter au changement : Perdurer la prise en charge dans un nouveau monde ».


L’hémophilie est une maladie hémorragique héréditaire qui existe sous deux formes. Le déficit en facteur VIII donne l’hémophilie A, le déficit en facteur IX donne l’hémophilie B. Une personne sur 5000 dans le monde souffre de l’hémophilie. Selon les estimations, il devrait y avoir plus de 1400 hémophiles au Burkina Faso. Il y a quelques années de cela, le diagnostic de cette maladie n’était pas possible au pays. Actuellement, à en croire le président de l’AHBF, Aristide Zongo, plus de 113 patients ont pu bénéficier du diagnostic. L’hémophilie, a-t-il souligné, est une maladie trop méconnue de certains acteurs de la santé eux-mêmes et de la population.

Pourtant, cette maladie hémorragique héréditaire est la cause de nombreux décès. Elle existe sous deux formes à savoir le déficit en facteur VIII qui donne l’hémophilie A et le déficit en facteur IX qui donne l’hémophilie B. « Chez l’hémophile, il y a un des facteurs qui manque parce qu’il n’est pas produit en quantité suffisante. La personne hérite d’un gène qui est défectueux et qui ne permet pas aux cellules de produire suffisamment ce facteur. Et c’est cela qu’on appelle le facteur anti-hémophilique. L’hémophile, quand il se blesse, il a du mal à arrêter de saigner. Cette situation conduit à des drames familiaux terribles. On peut ne pas s’en rendre compte lorsque l’enfant ne marche pas d’abord, mais lorsqu’il apprend à marcher, au moindre choc il peut avoir une articulation qui se gonfle à cause du saignement du tissu mou à l’interne même s’il n’y a pas de blessure extériorisée », a expliqué Dr Nébié K. Yacouba, membre de l’AHBF.
Notons que l’AHBF est une association à but non lucratif, apolitique, non confessionnelle oeuvrant dans le domaine de la santé et plus particulièrement dans la lutte contre l’hémophile. La cotisation annuelle coût 6000f et l’adhésion  3000f.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here