La coalition de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) était face aux hommes de médias ce jeudi 03 septembre 2020 à Ouagadougou. La flambée des prix des produits de grande consommation, les attaques des groupes terroristes contre les populations et les dégâts causés par les inondations en cette période hivernale sont entre autres les points abordés à cette conférence.

La flambée des prix des produits de grande consommation, en cette période de la pandémie du Covid-19 a conduit à la baisse drastique du pouvoir d’achat des populations en particulier les ouvriers, les paysans, les artisans, les petits commerçants des marchés et yaars et les travailleurs du secteur informel ont laissé entendre les membres de cette coalition. Dans la suite de leur allocution ils ont indiqué que cette hausse des prix des produits de grande consommation reste en l’état en attendant une autre occasion pour les porter plus haut.

Journalistes présent à cette conférence

Sur la situation sécuritaire, les membres de  al CCVC  ont relaté que c’est devenu une question préoccupante avec les populations, vue les lots de tuerie de civils, d’éléments des forces de défense et de sécurité, de fermeture des services sociaux de base, d’école, de lycées et collèges. Ces nombreuses populations déplacées sont plongées dans la misère totale et ne savent plus de quoi sera fait demain.

A ce qui concerne les inondations que connaissent les populations en cette période hivernale,  le gouvernement semble faire table rase sur le lourd passif dont les effets sont dévastateurs  selon les représentants de la CCVC.  Malgré les dénonciations, les rapports d’enquêtes et autres refus d’accaparement des terres, des mesures rassurantes ne sont pas prises pour juguler le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *