Accueil A LA UNE Lutte contre le terrorisme : Les populations résidentes auront 14 jours pour...

Lutte contre le terrorisme : Les populations résidentes auront 14 jours pour quitter les zones d’intérêt militaire

261
0

Le commandant des opérations du théâtre national (COTN), le Lieutenant colonel Yves Didier Bamouni a animé un point de presse sur la situation sécuritaire. Il a évoqué les différents incidents sécuritaires survenus ces derniers jours, avec un accent sur l’attaque de Seytenga.

Le Lieutenant colonel Yves Didier Bamouni a tenu à rassurer les populations, que l’action offensive se poursuit sur le terrain et que les forces de défense et de sécurité sont à la traque des groupes terroristes qui refusent le dialogue. Plus particulièrement sur l’attaque de Seytenga, le Commandant du COTN a laissé entendre que la promesse du chef de l’Etat de rechercher et mettre hors d’état de nuire les auteurs de cette tuerie sera tenue.

Revenant sur les décisions du conseil de défense et de sécurité qui s’est tenu le 20 juin dernier, la création de la brigade de veille va permettre de réorganiser les Volontaires pour la défense de la partie (VDP) pour combler les insuffisances constatées dans leur mission. L’on devrait aussi assister à une hausse des effectifs des VDP, le renforcement du processus de sélection, une meilleure coordination des unités et amélioration des conditions de travail des VDP.

Pour ce qui est des zones d’intérêt militaire, un délai de 14 jours sera accordé aux populations qui y résident afin qu’elles se retirent. Une troisième décision prise lors du conseil de défense et de sécurité, concerne l’interdiction de circulation d’engins motorisés dans les zones à fort défi sécuritaire. Huit régions sont concernées et les communes ciblées seront prochainement confirmées par les autorités administratives.

Présent à la conférence de presse, le ministre de l’action humanitaire à fait le point de la réponse humanitaire apportée aux populations déplacées de Seytenga. Entre le 12 et le 22 juin 2022, ce sont 31.201 personnes déplacées qui ont été recensées. Elles ont bénéficié de 156 mille tonnes de céréales, de distribution de plus de 45 millions de FCFA de cash monétaire et de 500 abris qui sont en cours d’installation. Les premiers soins leurs ont été apportés par le ministère de la santé et ses partenaires.

Source: Lefaso.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here