Accueil ACTUALITÉ Pratique de l’excision au Burkina : la jeunesse au cœur de la...

Pratique de l’excision au Burkina : la jeunesse au cœur de la lutte

17
0

Le Burkina Faso à travers le Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire a commémoré en différé ce vendredi 11 juin 2021, la Journée nationale de lutte contre la pratique de l’excision par un panel sous le thème : « Investir dans la jeunesse pour mettre fin à la pratique de l’excision au Burkina Faso d’ici 2030 ». Cette célébration était placée sous le patronage de Madame Sika KABORE.

 

Le thème de cette année est une invite à renforcer les capacités de la jeunesse qui s’est engagé auprès de SEM le Président du Faso, Champion de l’Union Africaine pour la promotion de l’élimination des MGF le 30 juin 2020 à œuvrer résolument à l’élimination des MGF dans notre pays.

Il s’agira lors de cette célébration de projeter les actions futures avec la jeunesse, fer de lance de notre nation afin d’accélérer l’atteinte de la tolérance zéro aux MGF en 2030 conformément aux Objectifs du développement durable (ODD) qui visent à « réaliser l’égalité des genres et donner des capacités et du pouvoir aux femmes et aux filles » et à « éliminer toutes formes de pratiques néfastes telles que les mariages d’enfants et les mutilations génitales féminines ».

Les jeunes à travers leur représentante, Roukiatou SEDGO, ont une fois de plus pris l’engagement de maintenir le flambeau allumé et d’assurer la relève dans le cadre de la lutte contre les mutilations génitales féminines, de combattre vivement et efficacement l’excision en usant de tous les moyens disponibles pour assurer à bien leur mission et d’inviter leurs pairs jeunes à éviter le coup tranchant de la lame à leurs sœurs, et plus tard à leurs filles.

Dans son discours, le Représentant Résidant de l’UNFPA Auguste KPOGNON a, au nom des partenaires techniques et financiers, exhorté les jeunes filles et jeunes garçons, femmes et hommes de demain à marquer une rupture définitive avec les pratiques néfastes et à être des porte-flambeaux de la lutte contre les mutilations génitales féminines.

La Ministre Hélène Marie Laurence ILBOUDO/MARCHAL a rappelé à la jeunesse qu’en s’impliquant résolument dans ce combat, ils apportent une part déterminante aux efforts déjà consentis par les devanciers. « Vous donnez aussi un signal fort du respect de vos engagements auprès du Président du Faso Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Champion de l’Union Africaine pour la promotion de l’élimination des MGF » dira-t-elle.

Madame Clémentine DABIRE, épouse du premier Ministre, représentant Madame Sika KABORE, épouse de SEM le Président du Faso a, dans son discours, rappelé que le panel organisé à l’endroit des jeunes, venus de toutes les treize (13) régions du Burkina Faso permettra de trouver les meilleurs moyens de les impliquer dans la lutte accélérée contre les MGF, et surtout de les aider à mieux connaitre leur place dans cette lutte.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here