Accueil INTERNATIONAL Projet de coup d’État en Allemagne: arrestation de 25 suspects dont trois...

Projet de coup d’État en Allemagne: arrestation de 25 suspects dont trois anciens officiers de la Bundeswehr

147
0

Les procureurs du pays ont déclaré que les suspects projetaient des attaques pour semer le chaos dans le but d’attaquer le Parlement et de prendre le pouvoir

Les autorités allemandes ont annoncé, ce mercredi, l’arrestation d’un groupe de 25 personnalités d’extrême droite, dont des anciens officiers de l’armée et 3 étrangers, accusées d’avoir planifié un “coup d’Etat” contre les institutions constitutionnelles, et notamment le Bundestag (Parlement allemand).

“Les autorités compétentes ont déjoué un complot de coup d’Etat, à travers la planification d’attaques visant à semer le chaos dans le pays et à prendre le pouvoir”, a déclaré le parquet fédéral allemand dans un communiqué.

La même source a indiqué qu’une opération sécuritaire menée par les autorités compétentes, qui a mobilisé 3 000 membres des forces de l’ordre, a procédé à des perquisitions domiciliaires dans 11 des 16 États fédérés allemands.

L’opération sécuritaire visait la recherche et la collecte d’informations concernant près de 50 suspects, suite à laquelle 25 personnes ont été arrêtées.

Dans ce même contexte, le procureur fédéral, Peter Frank a déclaré lors d’une conférence de presse : “Selon nos informations, le groupe a pour objectif de venir à bout de l’ordre étatique existant en Allemagne et de menacer l’ordre libre et démocratique par l’utilisation de moyens militaires et de la violence contre les représentants de l’Etat”.

“Plusieurs membres de ce groupe terroriste ont fait des préparatifs concrets pour pénétrer violemment dans le Bundestag allemand”, a-t-il ajouté.

Le porte-parole du ministère allemand de la Défense, Arne Collatz, a annoncé en ce sens, qu’au moins trois soldats figuraient parmi les suspects, ajoutant que l’un d’eux appartenait au commandement des forces spéciales et que les deux autres étaient des soldats réservistes.

Une citoyenne russe, “Vitalia B.”, accusée d’avoir facilité des contacts entre des officiels russes et une personne qui devait devenir chef de groupe, a également été interpellée.

Le procureur allemand a déclaré que Vitalia “avait contacté des diplomates russes en Allemagne pour discuter de leur avis concernant ce projet”, en allusion à la tentative de coup d’État.

Selon le parquet allemand, Heinrich de Reuss, descendant d’une famille noble, connu sous le nom de prince Heinrich XIII, est la figure de proue du groupe.

Les procureurs ont déclaré que Heinrich XIII a planifié, avec l’ancien officier de l’armée allemande Rudiger von B, un coup d’État militaire pour renverser le gouvernement et “changer le régime” dans le pays.

Les autorités allemandes ont indiqué que les suspects tenaient des réunions régulières et discutaient de leur plan, recommandant même un gouvernement pour le régime, après leur coup d’État.

Parmi les suspects, figurait Birgit Malsack-Winkemann, une ancienne députée du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AFD), qui devait assumer la fonction de ministre de la Justice dans le régime issu du coup d’État.

Plus tôt dans la journée du mercredi, le journal allemand Bild, avait révélé qu’un ancien député du parti d’extrême droite AFD figurait parmi les personnes arrêtées, sans préciser son nom.

Les déclarations successives ont, cependant, indiqué que la députée pouvait être Birgit Malsack-Winkemann.

Le ministre allemand de la Justice, Marco Buschmann, a, pour sa part, qualifié les perquisitions d’”opération antiterroriste” et ajouté que “les suspects ont peut-être planifié une attaque armée contre les institutions de l’État”.

Selon un communiqué publié par le parquet fédéral, 52 suspects sont impliqués dans ce projet de coup d’Etat, dont un groupe affilié au mouvement dit des “Reichsbürger” (mouvement des citoyens du Reich – extrême droite), ainsi que d’anciens officiers militaires.

Le mouvement des citoyens du Reich, a été fondé en novembre 2021. Ses membres ne reconnaissent pas la légitimité des institutions de l’Allemagne fédérale, ni le système politique allemand existant et prônent le rétablissement de l’empire (le Reich).

Il convient de noter que le Kremlin (la présidence russe), a démenti, plus tôt dans la journée, toute allégation au sujet de l’implication de Moscou dans le complot de coup d’État en Allemagne, à la suite de l’arrestation d’une citoyenne russe.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré : ” Il ne peut y avoir de discussion sur une quelconque ingérence russe de quelque nature que ce soit”.

Mennatallah H. H. M. Said A.
Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Source :https://www.aa.com.tr/fr/monde/

Previous articleCompte rendu du conseil des ministres du mercredi 07 décembre 2022
Next articleBurkina: Le colonel Céleste Coulibaly nommé commandant du Centre intégré des Opérations (Décret)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here