Accueil ACTUALITÉ Session ordinaire du COMUD/ Handicap : La prise en compte des personnes handicapées...

Session ordinaire du COMUD/ Handicap : La prise en compte des personnes handicapées dans l’action humanitaire au Burkina au cœur des échanges

190
0

La ministre de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre et de la famille, madame Nandy Somé/ Diallo a présidé  ce jeudi 22 décembre 2022 à Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture de la session ordinaire 2022 du Conseil national Multisectoriel pour la protection et la promotion des Droits des personnes Handicapées (COMUD/Handicap).

Cette session ordinaire est placée sous le thème : « Prise en compte de la question du handicap dans l’action humanitaire au Burkina Faso : quels stratégies et mode d’actions ? ».

Au nombre de 112, les participants vont échanger sur le thème choisi, le projet Yirwa’’, l’étude sur l’employabilité des personnes handicapées. Ils se pencheront aussi sur l’état des lieux de la mise en œuvre des recommandations de la session précédente et  formuleront des recommandations pour une meilleure prise en compte des besoins des personnes Handicapées.

Tompoidi D Gabriel, le représentant des personnes handicapées.

Le représentant des personnes handicapées, Tompoidi D Gabriel, dans son allocution, a demandé que des efforts supplémentaires soient fournis au sein du gouvernement afin que les décrets d’application de la loi N°2010-010/AN portant protection et promotion des droits des personnes handicapées notamment ceux relatifs aux domaines de la santé, de l’éducation, de l’emploi, de la formation professionnelle, des transports connaissent une application réelle. Il a aussi sollicité les autorités de faciliter la délivrance du certificat médical qui va permettre aux personnes handicapées d’avoir la carte d’invalidité et de bénéficier des avantages liées à sa détention.

Madame Nandy Somé/ Diallo, ministre de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre et de la famille.

Pour madame la ministre de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre et de la famille, madame Nandy Somé/ Diallo, cette session va leurs permettre de réfléchir ensemble pour une prise en compte réelle des personnes handicapées dans l’action humanitaire. Elle a rappelé que la protection et la sécurité des personnes handicapées dans les situations de risques, de conflits, de crises humanitaires et de catastrophes naturelles sont assurées en priorité au même titre que les enfants et les femmes. Pour cela, elle a invité tous les acteurs intervenant dans le domaine humanitaire à prendre en compte la question du handicap dans leurs différentes interventions.

Lassimane Kounkorgo, SG du COMUD/Handicap.

Selon le secrétaire permanent du COMUD/Handicap Lassimane Kounkorgo, cette année au regard de la question sécuritaire et des besoins spécifiques concernant les personnes handicapées, le COMUD/Handicap a décidé de se pencher sur la question pour une inclusion réelle de ces derniers dans la l’action humanitaire. Pour lui, la tenue de cette session est d’importance capitale et  démontre la ferme  volonté du gouvernement  à prendre tout le monde en compte dans toutes les actions qui sont posées pour  le développement du pays.

Une vue des participants.

Previous articleSituation nationale : Voici la déclaration de l’UAS
Next articlePrimature : Le mérite de 17 travailleurs reconnu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here