Accueil ACTUALITÉ Sierra Leone : Le président sierra-léonais Maada Bio a prêté serment quelques...

Sierra Leone : Le président sierra-léonais Maada Bio a prêté serment quelques heures après sa victoire électorale

247
0
Le président sierra-léonais Maada Bio a prêté serment pour un second mandat mardi, quelques heures seulement après que l’autorité électorale du pays a certifié sa victoire aux urnes face aux protestations de ses rivaux.
Le Sierra Leone People’s Party (SLPP) de Bio a remporté près de 1,6 million de voix – 56,1 % du total des suffrages – pour vaincre son plus proche adversaire, Samura Kamara du parti d’opposition All People’s Congress (APC), qui a remporté 41 % des voix.
« Par les pouvoirs qui me sont conférés… je certifie par la présente que Bio Julius Maada… [est] dûment élu président », a déclaré le commissaire électoral en chef Mohamed Konneh.
Quelques heures seulement après l’annonce des résultats, Bio a prêté serment à la State House où il a prononcé un discours remerciant les citoyens pour leur “confiance et leur dévouement”. “Notre triomphe appartient à chaque Sierra-Léonais”, a-t-il ajouté.
Kamara a cependant rejeté les résultats et les a décrits comme une “attaque frontale contre notre démocratie naissante”.
Son parti APC avait rejeté lundi les résultats provisoires qui montraient une avance précoce pour Bio, les décrivant comme des “chiffres inventés”.
APC a allégué un manque de transparence de la part de l’organe électoral dans le décompte des bulletins de vote, ajoutant que ses agents “n’étaient ni autorisés à participer (aux centres de décompte) ni à vérifier les résultats avant l’annonce”.
Le décompte des voix a été semé d’embûches et certains observateurs internationaux ont exprimé des inquiétudes quant à l’intégrité du processus.
“Les observateurs du Carter Center ont signalé que le processus de tabulation manquait de niveaux de transparence adéquats”, a déclaré le groupe d’observateurs dans un communiqué avant la déclaration des résultats finaux.
“Les observateurs du Carter Center ont directement observé des cas de sceaux brisés et d’urnes ouvertes de manière inappropriée dans trois des cinq centres de comptage”, a-t-il ajouté dans son rapport préliminaire publié mardi.
La commission électorale a décrit le scrutin du week-end comme relativement pacifique mais a reconnu des poches de violence et des retards dans le scrutin dans certaines régions.
Dimanche, le parti APC de Kamara a accusé les forces de sécurité du pays d’avoir assiégé son siège social dans la capitale Freetown et d’avoir tiré à balles réelles sur la propriété alors qu’il tenait une conférence de presse après les élections.
Il l’a décrit comme une “tentative d’assassinat”, mais la police a nié avoir tiré à balles réelles.
Le vote du 24 juin était la cinquième élection depuis la fin de la guerre civile brutale du pays en 2002. Les principales préoccupations des électeurs étaient les taux d’inflation et les niveaux de chômage élevés, ainsi que la violence politique et la corruption.
Source : CNN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here