Accueil ACTUALITÉ SONABEL : Des journalistes et leaders d’OSC outillés sur la période de pointe

SONABEL : Des journalistes et leaders d’OSC outillés sur la période de pointe

541
0

Ouverture ce lundi 20 mars 2023 à Koudougou, d’une session de formation à l’endroit des hommes et femmes de médias et des représentants de la société civile. C’est une initiative du département communication et de relations publiques de la Société nationale d’électricité du Burkina  (SONABEL), dans le cadre de sa campagne de communication sur la période de pointe, qui est une période généralement marquée par une importance hausse de la demande en énergie électrique.

L’objectif de cette formation qui va durer 48 heures, est de permettre à ces hommes et femmes de médias de se familiariser avec le jargon des électriciens, notamment sur les termes techniques. Il s’agira de leur donner l’opportunité d’échanger avec les principaux acteurs de la gestion de cette période critique de l’année autour des difficultés liées à la Production, au Transport, à l’importation et à la Distribution de l’énergie électrique.

Ouokana Ganou, secrétaire général de la SONABEL pendant son discours.

Pour le secrétaire général de la SONABEL Ouokana Ganou, représentant le directeur général, son souhait est que ces échanges initiés en direction des journalistes et OSC permettent d’installer un climat de confiance réciproque, de rassurer surtout les abonnés et la population sur les différents modes de fonctionnent de la nationale de l’électricité.

Une vue des participants à la formation.

Cette première journée à été ponctuée par trois communications. Tout d’abord, celle du Directeur de la production, Hamidou SAWADOGO qui a porté sur les différentes sources de production d’énergie de la SONABEL et les contraintes liées à leurs utilisation. L’on retient, parmi les sources de production d’énergie, le gaz, le charbon, le diesel et le solaire. « Le Burkina Faso, dispose de centrales thermiques à moteur diesel qui au fil du temps s’avèrent coûteuses » a indiqué Hamidou SAWADOGO.

Il a ajouté que dans un futur proche, le pays souhaite tendre vers des centrales thermiques à flammes et des centrales à turbine à gaz dont les émissions sont très moindres avec de bons rendements.

La deuxième communication a été centrée sur le réseau national interconnecté de la SONABEL. Elle a été assurée par le Directeur de transport et des mouvements d’énergie, Aristide OUEDRAOGO qui a expliqué que le pays est interconnecté à la Côte d’Ivoire qui livre 80 MWc et le Ghana avec 165 MWc. Quant à l’énergie totale importée au pays des hommes intègres, elle est estimée selon lui, à 60%.

En troisième position, le directeur de la distribution, Abdoulaye ZONGO a entretenu les participants sur les contraintes liées à l’exploitation du réseau de distribution surtout en période forte mais également sur les incidents les plus fréquents rencontrés sur le réseau de distribution. En termes de branchement, 84924 ont été réalisés en 2022. Quant au taux de couverture national en 2020, il était d’environ 45%. A court terme, la nationale de l’électricité envisage optimiser et renforcer son réseau de distribution et procéder à sa restructuration en vue de répondre aux besoins de sa clientèle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here