Accueil ACTUALITÉ Transport urbain : Les Tricycles génèrent près de 420 millions par an à...

Transport urbain : Les Tricycles génèrent près de 420 millions par an à l’économie Burkinabé

89
0

« Les conditions d’exploitation du tricycle et le civisme », c’est sous ce thème que s’est tenue, ce jeudi 26 Août 2021 à Ouagadougou, la journée de sensibilisation et d’échanges au profit des conducteurs des tricycles de la ville de Ouagadougou. C’était en présence du Maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé le DG de la police municipale Paulin Kaboré et le conseiller spécial du président du Faso, Abdoul Karim Sango.

C’est une initiative de l’association nationale des conducteurs de tricycles  avec le soutien du conseil municipal de Ouagadougou. Cette formation a pour objectif de mieux outiller les conducteurs sur le code de la route, et les comportements à adopter pour rendre dynamique le domaine d’activité.

Pour le président de l’association, la ville de Ouagadougou compte environ quarante-deux milles (42 000) conducteurs de tricycles immatriculés offrant près de 84 milles emplois directs qui génèrent près de 420 000 000 FCFA par année.

« Nous faisons beaucoup d’accidents et nous en causons autant souvent par ignorance de la loi régissant le code routier, la plupart par incivisme. C’est pourquoi nous avons initié cette journée, pour transférer un savoir à ces conducteurs de tricycles afin de réduire un tant soit peu les accidents dans nos grandes villes où ce moyen de transport est le plus utilisé », a déclaré Lassané Ouédraogo.

Cette occasion a également été saisi par le premier responsable de cette structure pour formuler les doléances actuelles de son secteur au maire central de Ouaga. La réduction du tarif de stationnement pour les tricycles actuellement fixé à 10 000F à Ouagadougou, l’augmentation des horaires de circulation, jusqu’à 22h et une demande de 4 000 000 de francs CFA à titre de subvention pour le permis de conduire.

« C’est une fierté pour moi la rencontre de ce jour, c’est vrai plusieurs reprises, nous avions tenté de nous croiser en vain. Je vous présente ici, mes sincères excuses. Vous devrez retenir que, les tricycles et les communes sont comme l’arbre et l’écorce, des inséparables. La formation qui se tiendra aujourd’hui à votre profit, permettra sans doute de renforcer ces liens. Vous êtes les transporteurs c’est vous qui êtes les autochtones et votre contribution compte beaucoup dans la lutte contre le terrorisme que fait face notre pays. Vous devrez donc informer la police sur tout cas suspect ».

Abdoul Karim Sango s’est adressé aux conducteurs de tricycles en ces termes :« Votre secteur de métier à un double avantage, car il génère non seulement des emplois, mais aide également les populations dans leurs déplacements. C’est donc la qualité de votre conduite, qui va vous faire vivre de votre métier ». Il a aussi réitéré son accompagnement à l’association qui selon lui contribue au développement économique du Burkina.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here