Les Cascades Leaders (CALE) ont organisé une conférence de presse ce lundi 14 décembre 2020 à Ouagadougou pour dénoncer « la mauvaise » organisation du 11 décembre qui s’est tenu à Banfora.

Depuis 2008, le Burkina Faso organise dans une région, des festivités symbolisant l’accession de l’indépendance du pays.  L’idée de cette célébration nationale dans les différentes régions du pays vise à développer les infrastructures régionales et les festivités de cohésion sociale.

Cette année, c’est la région des cascades qui a abrité les festivités du 11 décembre. Les Cascades Leaders (CALE) trouvent que l’organisation n’a pas été faite comme dans les autres régions. Ils dénoncent une négligence de la part du gouvernement quant à l’organisation de la fête nationale à Banfora. En effet, les infrastructures qui visent à augmenter les capacités d’accueil des régions et des villes n’ont pas été réalisé. En ce qui concerne la cohésion sociale, les CALE estiment que les principaux groupes ethniques comme les Sénoufo et les Turka n’ont pas eu le droit de défiler.

« Nous nous désolidarisons de cette discrimination et de cette exclusion qui ne fait que fragiliser la cohésion sociale nationale et régionale » a laissé entendre Pr Abdoulaye SOMA, dans la suite de son allocution, il invite le gouvernement à avoir plus d’égards aux différentes localités et communauté, avoir plus d’échanges avec les gouvernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *