Accueil A LA UNE 22e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : Dépôt de gerbes au...

22e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : Dépôt de gerbes au cimetière de Gounghin

117
0

Le Collectif des Organisations Démocratiques de Masse et de Partis Politiques (#CODMPP) et la Coalition nationale de lutte Contre la Vie Chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (#CCVC) se sont rendus au cimetière municipal de Gounghin ce dimanche 13 décembre 2020 pour commémorer le 22e anniversaire de la disparition du journaliste Norbert Zongo et ses compagnons. Une gerbe de fleurs a été déposée sur les tombes de ces infortunés du 13 décembre 1998 et des victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Cette cérémonie de dépôt de gerbe entre dans le cadre de la commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo ainsi ses compagnons et s’inscrit dans la lutte pour la vérité et la justice sur ces « crimes ».

Dans son message, le président de l’Association des Journalistes du Burkina (AJB) Guézouma Sanogo a signalé l’engagement du peuple burkinabè à obtenir la lumière sur la disparition de  Norbert Zongo ainsi que ses trois compagnons d’infortune Blaise Ilboudo, Ernest Zongo et Abdoulaye Nikiéma. « Le chemin pour la vérité et la justice pour Norbert Zongo et ses compagnons du 13 décembre 1998 a été semé d’embuches. Mais à aucun moment, nous n’avons faibli encore moins baisser les bras », a-t-il martelé.

Selon Me Bénéwindé Sankara, le dossier n’a commencé à évoluer qu’à partir de 2015 mais la procédure traine au regard de l’ampleur du crime qui a été commis.

Toutefois, il affirme qu’il y a une instruction sérieuse en vue d’un procès équitable qui va respecter les normes et les standards internationaux.

Avec les accords de coopération entre le Burkina Faso et la France par rapport à la demande d’extradition de François Compaoré, l’un des principaux inculpés dans le dossier de Norbert Zongo, Me. Sankara espère que la France sera diligente.

« Si François Compaoré ne veut pas comparaitre, on peut passer outre et aller par la voix de la contumace », a mentionné Me Bénéwindé Sankara.

Après le dépôt de gerbes sur les tombes, la commémoration s’est poursuivie à la place de la Nation par un meeting d’hommage.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here