Accueil ACTUALITÉ Agriculture : bilan du PCESA de 2013 à nos jours

Agriculture : bilan du PCESA de 2013 à nos jours

90
0

Le secteur de l’agriculture en atelier national de clôture du Programme de croissance économique dans le secteur Agricole (PCESA) le 01 juin 2021 à Ouagadougou. Il est question de faire le bilan du PCESA qui a couvert la période du 01 juillet 2013 au 30 juin 2021.

 L’heure est au bilan pour le Programme de croissance économique dans le secteur Agricole (PCESA). Financé à hauteur de 45,2 milliards de francs CFA, le PCESA qui était prévu pour couvrir la période du 01 juillet 2013 au 31 décembre 2018 a été prorogé jusqu’en 30 juin 2021.

Ce Programme a été financé par le royaume du Danemark et le Burkina Faso respectivement de 33,3 milliards de franc CFA et 8,3 milliards. En 2018, il a bénéficié d’un financement additionnel de l’Union Européenne de 3,6 milliards portant le cout total du projet à 45,2 milliards de francs CFA.

L’objectif global du programme est de contribuer à une augmentation de la productivité, des valeurs ajoutées et des revenus agricoles en vue de contribuer à une croissance économique nationale et une réduction de la pauvreté.

Les bénéficiaires du Programme sont principalement les collectivités territoriales, les interprofessions, les organisations paysannes et les entreprises agricoles.

Selon François Guira Coordinateur du PCESA, les résultats escomptés ont été atteints et même dépassés. Au niveau des infrastructures le programme a réalisé 324 infrastructures et 11,5milliards de mobilisation financière sur fond propre des entreprises. Au niveau des banques, ils ont pu fournir 21 milliards de francs CFA comme prêts.

« En termes de nombre de bénéficière, il y a plus d’une centaine de commune qui ont bénéficié du programme à travers les infrastructures et l’appui conseil. Plus de 300 TPE et près de 50 petites et moyennes entreprises ont bénéficié du projet à hauteur de 7 milliards de francs FCA d’appui direct et 11,5miliards de francs de mobilisation », a expliqué François Guira.

L’ambassadeur du royaume du Danemark Steen Sonne ANDERSEN dit être satisfait d’avoir participer à une transformation du monde rural.

« Ce programme s’inscrit en droit ligne de la stratégie du Danemark qui vise un développement durable en ciblant à la fois croissance économique et réduction de la pauvreté », a -t-il  fait savoir.

Il a félicité toutes les parties prenantes du PCESA et à réaffirmer l’engagement du Danemark à accompagner les efforts dans l’entreprenariat agricole, le développement rural et la résilience communautaire.

Avant de déclarer ouvert l’atelier de clôture du PCESA, le représentant du premier ministre Salifou Ouédraogo par ailleurs Ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation a salué la ténacité et la bravoure de l’ensemble des acteurs de développement du Burkina Faso.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here