Accueil ACTUALITÉ Assemblée législative de la transition : Le PDIS LAAFIA très remonté contre...

Assemblée législative de la transition : Le PDIS LAAFIA très remonté contre Luc Adolphe Tiao!

1360
0

Firmin Camille Combary, président du parti PDIS Laafia,  s’est insurgé contre l’ancien premier ministre Luc Adolphe Tiao en rapport avec “les tares qui sont en train d’émailler le processus de sélection des membres devant siéger à l’Assemblée Législative de la Transition au titre des ‘’Autres Partis’’ .  C’était lors d’une conférence de presse ce mardi 8 mars 2022 à Ouagadougou. 

Dans le cadre de la mise en place de l’Assemblée Législative de la Transition, le MPSR,  a établi des critères sur lesquels les partis politiques, sans distinctions devaient s’inscrire pour la désignation de leurs représentants à cette institution repartit comme suite : Les partis de l’ex- majorité (APMP), les partis de l’ex-opposition (CFOP), les partis de l’opposition non affiliés (ONA) et les autres partis.

Selon le président du PDIS LAAFIA, à l’appel du Président du (MPSR) pour rencontrer la classe politique le 2 février 2022, grande fut sa surprise de voir un certain nombre de partis de l’Ex- Majorité venir se réclamer de la composante « Autre partis », alors qu’ils étaient encore membres jusqu’au soir du 24 janvier 2022 de l’APMP en se contentant des espèces sonnantes pour étouffer les marches de mécontentement du peuple. Il a constaté à la même table, la présence de partis comme le Faso Autrement et le dernier né qui est le rassemblement Patriotique pour le Développement (RPD) présidé par le Dr Luc Adolphe TIAO.

« Nous voudrions attirer votre attention sur le fait que Monsieur TIAO a été le chef du dernier Gouvernement du Président Blaise COMPAORE et fait donc l’objet de poursuites judiciaires enclenchées par la justice à son encontre et à celui de son gouvernement.  A titre individuel, il lui est aussi reproché d’avoir signé une réquisition spéciale qui a permis de réprimer dans le sang, les manifestants de l’insurrection ayant conduit à la destitution du Président Blaise COMPAORE en 2014. Face à nos critiques, Monsieur TIAO a choisi de se coaliser avec les autres intrus venus de l’APMP pour nous écarter du processus. Nous sommes outrés et voudrions, à travers vous, dénoncer cette attitude d’usurpation qui est du reste à l’origine de l’échec du pouvoir déchu. Nous estimons que chacun doit assumer ses responsabilités afin de permettre d’asseoir un avenir où l’honnêteté, la responsabilité, la remise en cause de soi seront les maîtres-mots ». A expliqué le président Firmin Combary du PDIS Laafia aux journalistes.

 

Previous articleJournée internationale de la femme: Le message du président du Faso
Next articleCélébration de la journée de la femme chez les élèves et étudiantes musulmanes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here