Accueil ACTUALITÉ AVICULTURE TRADITIONNELLE: La labellisation du « Poulet Bicyclette » lancée

AVICULTURE TRADITIONNELLE: La labellisation du « Poulet Bicyclette » lancée

25
0

L’effectif de volailles au Burkina Faso est estimé à plus 47,5 millions de têtes en 2018 soit 37,9 millions de poulets environ et 9,5 millions de pintades, avec une consommation journalière de 80 000 têtes dans la ville de Ouagadougou et 50 000 têtes à Bobo Dioulasso.Ce patrimoine est très peu valorisé et fait face à une concurrence sur les marchés sous régionaux et internationaux due à un envahissement du marché par les poulets de race exotique.

n’

Les acteurs de la filière du “Poulet Bicyclette” ont entrepris de travailler à différencier leurs productions, à améliorer sa qualité et à identifier des caractéristiques spécifiques afin de se positionner sur le segment de marchés plus rémunérateurs et sécuriser ainsi les débouchés mais aussi sauvegarder ce patrimoine national dont la renommée se fait de plus en plus au-delà des frontières du Burkina Faso.

C’est pourquoi le ministère des ressources animales et halieutiques (MRAH) et le ministère du commerce ont ensemble entrepris le processus de labellisation dont la cérémonie officiel de lancement a eu lieu le 05 juillet 2021 à Ouagadougou. Cette cérémonie a été présidée par le ministre des ressources animales et halieutiques Dr Tegwendé Modeste Yerbanga, en présence du Directeur de Cabinet du ministre de commerce et de plusieurs personnalités invitées.
L’objectif général de la labellisation est de promouvoir et valoriser le « Poulet Bicyclette ».

Il s’agira, au cours de ce processus, d’informer sur la labellisation du « Poulet Bicyclette » et d’adopter la feuille de route du processus de labellisation. Dans son discours officiel de lancement de la labellisation, le ministre Yerbanga a soutenu que les défis alimentaires et économiques actuels et futurs recommandent qu’une attention particulière soit accordée à la valorisation optimale du potentiel de l’élevage de poulet de race locale communément appelée « Poulet Bicyclette ».
Il a précisé que l’aviculture traditionnelle occupe une place de choix dans les stratégies de développement du Burkina Faso et entre en droite ligne avec l’objectif stratégique 4.1 du nouveau Référentiel National de Développement (RND) qui est de « développer un secteur agro-sylvo-pastoral, faunique et halieutique, productif et résilient, davantage orienté vers le marché ».

DCPM/MRAH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here