Accueil ACTUALITÉ Bam: Les  habitants de Yalka sommés de se désarmer et de quitter...

Bam: Les  habitants de Yalka sommés de se désarmer et de quitter leur village

67
0

Ouagadougou, 24 fév. 2022(AIB)-Des hommes armés ont saboté hier dans la soirée, les installations téléphoniques de Yalka et incendié le siège des Volontaires pour la défense de patrie (VDP) avant d’ordonner les habitants de se désarmer et de quitter le village, sous 24 heures, a appris l’AIB auprès de témoins.

Un groupe armé de binômes sur des engins à deux roues, a fait irruption le mercredi 23 février 2022 aux environs de 17h dans le village de Yalka, situé à 18 km au nord de Kongoussi et relevant de la  commune de Kongoussi.

«Ils sont arrivés des quatre coins du village en même temps. Après avoir encerclé le village, les populations ont commencé à fuir. Ils ont pourchassé certains habitants pour les contraindre à revenir. Un vieil homme qui est même  tombé dans la fuite a été assisté par ces derniers qui l’ont relevé et l’on indiqué la direction du rassemblement. Ils ont regroupé la population audit endroit et leur intimer l’ordre de quitter le village au plus tard jeudi 24 février 2022 à 6 heures» a relaté un témoin à l’AIB.

Après ce rassemblement, les visiteurs ont incendié le siège des VDP de même que l’antenne relais d’une téléphonie mobile isolant du même coup le village. Jusqu’à mercredi à 22 heures, plusieurs témoins contactés par l’AIB ont confirmé que les installations étaient toujours en flamme.

Comme revendications, les hommes armés ont sommé les VDP de leur rendre leurs armes s’ils veulent avoir la paix.

« Pourquoi les gens fuient ? On ne va rien vous faire. Seulement nous voulons que vous nous rendez vos armes. Vous pouvez venir au bord du lac nous les rendre. Ou bien si vous avez peur, vous les remettez aux femmes qui vont nous les apporter. C’est la seule condition pour que vous soyez en paix. Dans ce village, c’est nous uniquement qui pouvons porter des armes. Même les FDS ne peuvent pas» a relaté notre source, citant  un homme armé à visage decouvert.

Après leur incursion qui a duré moins de 30 minutes, ils ont replié,  certains en direction de Kanrgo.

Pour se mettre à l’abris, une partie de la population a quitté le village mercredi nuit. Ce jeudi matin d’autres déplacés continuaient d’arriver à Kongoussi.

En rappel, c’est la première fois que le village de Yalka connaît une visite d’homme armés de cette nature. Et cette invasion intervient une

une semaine après l’interdiction que des groupes armés ont infligé aux compagnies de transport en commun d’emprunter la route nationale N22 Kongoussi-Djibo.

Depuis lors, aucun camion n’emprunte la route vers Djibo et les populations redoutent l’isolement de Bourzanga et la pose de mines sur l’axe Kongoussi-Bourzanga.

Agence d’information du Burkina

Previous articleMPSR au pouvoir : Les faits marquants, un mois après
Next articleMusique : Rickson Dolex, l’homme de belle-mère est là !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here