Accueil A LA UNE BEPC Session 2022 : Lionel Bilgo donne le coup d’envoi officiel à...

BEPC Session 2022 : Lionel Bilgo donne le coup d’envoi officiel à Ouahigouya

197
0

C’est au lycée Yamwaya de Ouahigouya, précisément au Jury 2 que le ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Lionel Bilgo, a procédé au lancement officiel des épreuves du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) session 2022. Au total, 260 058 candidats au BEPC et 21 614 au CAP et au BEP vont à la conquête de leur diplôme de fin de cycle au cours de cette session.

A l’instar de leurs camarades de tout le Burkina, les candidats du lycée Yamwaya de Ouahigouya, ont découvert avec un sentiment spécial, l’épreuve de dictée tirée de la page 21 de l’œuvre «Le rêve brisé » de l’écrivain Burkinabè Daouda Derra.

Bien avant l’ouverture de cette enveloppe, le ministre Bilgo a tout d’abord effectué un passage dans un jury de la province du Loroum délocalisé dans le même établissement, pour adresser un mot d’encouragement aux candidats.

« Vous êtes pour moi le visage de la résistance . Chaque succès dans cette salle sera comme un hectare de joie pour moi » leur a-t-il dit. La veille, le ministre avait déjà adressé à tous les acteurs impliqués dans l’organisation des examens scolaires, un message dans lequel il a situé le contexte, les enjeux et les défis. « Dans un contexte sécuritaire aussi difficile, ces examens sont l’expression d’un peuple qui résiste, qui espère en son avenir. », a-t-il notamment souligné.

Ce sont plus de 23 milliards de F CFA qui seront mobilisés pour évaluer les 855 962 candidats cumulés à la session 2022 des examens scolaires dont la suite du calendrier prévoit respectivement le début des épreuves du CEP et du BAC, les 7 et 21 juin prochains.
DCRP/MENAPLN.

Previous articlePromotion du sport en Afrique : Vers un partenariat gagnant-gagnant entre l’AMPS et l’AJSB
Next articleLauréat du prix « Pritzker 2022 » : Diébédo Francis Kéré fait Commandeur de l’ordre de l’Etalon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here