Accueil ACTUALITÉ Burkina : Le CERFI rend hommage à son 1er président Sayouba Belem

Burkina : Le CERFI rend hommage à son 1er président Sayouba Belem

135
0

Le CERFI a rendu hommage à son premier Président, Sayouba BELEM, le samedi 21 janvier 2023 à Ouagadougou.

C’était en présence de la fille de ce dernier, des membres de sa famille, des membres du Bureau Exécutif National et des aînés du CERFI. Saisissant l’occasion du passage de Asma BELEM (doctorant à Taïwan), fille unique du Président Sayouba BELEM, à Ouagadougou, dans le cadre de ses activités académiques, le CERFI a voulu renouveler son attachement à son premier Président.

El Hadj Issaka SAM, également ancien Président du CERFI a fait un témoignage émouvant sur la vie de Sayouba BELEM. « Son décès a été un grand choc pour nous. Il était assez jeune et c’était difficile à supporter. Il était calme, patient ; un homme droit, humble et serviable », se rappelle le Président SAM qui a conclu que « sa vie a été courte mais très utile ». Le Président Sayouba BELEM est décédé en septembre 1996 alors qu’il était en fonction à Kaya.
Abdoulaye ZONON, beau-frère du défunt, dira du Président BELEM qu’« il était ouvert à tout le monde. Il n’était pas seulement un grand homme au CERFI, il l’a été aussi dans son cercle professionnel. Dans le quartier, il était un bon voisin ».
Asma BELEM, très émue par cette marque de reconnaissance envers son père a remercié le CERFI pour le soutien. « Je ne me suis pas sentie orpheline », a-t-elle affirmé.
Le président du CERFI, El Hadj Hamidou YAMEOGO a rassuré Asma qu’elle doit se sentir fière de son père pour le service qu’il a rendu à l’islam et au Burkina Faso. En rappel, le CERFI a dédié sa salle de conférence à son regretté Premier Président, Sayouba BELEM. Qu’Allah lui fasse miséricorde !

Previous articleCSC : Les médias invités à tenir compte de la situation sécuritaire dans leurs productions
Next articleSituation nationale : La FAIB invitée à prôner la paix et la cohésion dans les prêches

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here