Accueil ACTUALITÉ Burkina :  le MDVE interpelle le gouvernement sur son rôle de protection des...

Burkina :  le MDVE interpelle le gouvernement sur son rôle de protection des populations

172
0

Le Mouvement pour Démocratie et le Vivre Ensemble (MDVE) a animé un point de presse ce après midi du vendredi 25 juin 2021 à Ouagadougou. Ayant suivi avec amertume la dégradation de la situation sécuritaire, il interpelle le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et son gouvernement à trouver des solutions idoines pour protéger le peuple burkinabè des attaques terroristes.

La situation sécuritaire du Burkina Faso n’est guère reluisante. Le peuple est confronté à des attaques djihadistes récurrentes occasionnant ainsi de nombreuses pertes en vie humaine aussi bien civiles que militaires et de nombreux déplacés internes.

Alors que le peuple pleure encore les morts de Solhan, l’on assiste à une autre attaque djihadiste qui a occasionné la mort de quinze (11) policiers et des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP).

Le Mouvement pour la Démocratie et le Vivre Ensemble (MDVE) dit avoir suivi avec beaucoup d’amertume ces attaques barbares qui endeuillent plusieurs familles. Il apporte son soutien et son encouragement aux autorités du Burkina, cependant, il les interpelle sur leur rôle régalien et constitutionnel de protection des peuples Burkinabè.

« Nous exhortons vivement l’exécutif à trouver des voies et moyens afin de doter les FDS, des armes de combat nécessaires », demande le président du MDVE Faissal Nanema.

Faissal Nanema, président du MDVE

Pour M. Nanema, la sécurité est un droit pour tous les citoyens et non un luxe. « Pour cela, devrait-il s’employer à la leur garantir au quotidien », a-t-il affirmé.

Il salue par ailleurs l’engagement entrepris par Roch Kaboré, pour le retour au bercail, des Présidents Blaise Compaoré et Yacouba Isaac Zida dans la dignité.

« Nous voulons bien vous croire et surtout vous souhaiter toute l’énergie nécessaire pour mener à bien cet engagement », a souhaité M. Nanema.

Interrogé sur la demande du CFOP à ce que le premier ministre et le ministre de la défense démissionnent, M. Nanema dit niet!

« Depuis quand l’opposition gouverne à la place de la majorité? Si l’opposition a des solutions, qu’elle fasse des recommandations au parti au pouvoir pour venir à bout des attaques terroristes», a dit M. Nanema.

Pour lui, l’opposition n’a aucun droit à demander la démission du premier ministre et celle du ministre de la défense.

En rappel, le MDVE est une association de droit burkinabè qui œuvre pour la promotion de la paix, de la réconciliation nationale et le vivre ensemble.

C’est pourquoi le mouvement organise dans les jours à venir, un meeting de soutien à S. E Roch Kaboré dans le but de l’encourager dans son processus de la réconciliation nationale.

L’ambition du MDVE est de réconcilier les burkinabè et instaurer la paix sociale et durable au Burkina Faso.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here