Accueil A LA UNE Burkina/SP-Comud/Handicap : Un atelier de sensibilisation pour une prise en compte des personnes...

Burkina/SP-Comud/Handicap : Un atelier de sensibilisation pour une prise en compte des personnes handicapées aux infrastructures

574
0

La cérémonie d’ouverture de la session de sensibilisation formative des membres de l’ordre des architectes, des responsables du ministère en charge de l’habitat et d’autres acteurs sur l’accessibilité des personnes handicapées aux infrastructures, s’est ouverte ce mardi 5 décembre 2023 à Ouagadougou. L’activité a été présidée par madame la ministre de la solidarité, de l’action humanitaire de la réconciliation nationale, du genre et de la famille, présidente du COMUD/Handicap, représentée par Issaka Tapsoba chargé de mission au ministère. L’objectif général de cette sensibilisation formative est de contribuer à la réalisation d’infrastructures inclusives et à la normalisation de celles existantes.

Cette session de sensibilisation formative s’étend sur deux jours du 05 au 06 décembre 2023.  Elle a regroupé des acteurs des secteurs publics et privés du domaine des infrastructures, des édifices, des aménagements et installations à usage collectif ou ouverts au public, les ministères réalisant des grandes infrastructures. Elle est animée par des personnes ressources du SP/COMUD/Handicap, de CBM Global, de personnes ressources et des organisations de personnes handicapées parties prenant du projet « Yirwa ». Les journées seront meublées par des communications suivies déchanges, des brainstormings, des projections de vidéos, des travaux de groupes et des plénières, pour une réalisation d’infrastructures inclusives et à la normalisation de celles existantes au Burkina Faso.

Le représentant  de madame la ministre de la solidarité, de l’action humanitaire de la réconciliation nationale, du genre et de la famille, présidente du COMUD/Handicap Issaka Tapsoba chargé de mission au ministère, dans son allocution, a indiqué que la  volonté d’inclure les personnes handicapées dans le processus de développement au Burkina Faso, est régie par des textes juridiques notamment la loi N°012 du 1er avril 2010 portant protection et promotion des droits des personnes handicapées et des décrets d’application. Aux termes de l’article 21 de ladite loi : « Toute construction d’infrastructure publique ou privée devant recevoir du public doit prévoir l’accessibilité des personnes handicapées. Pour les édifices, une rampe d’accès menue de main courante et dont la pente n’excède pas 5% est imposée ».

Malgré ces dispositions juridiques et les efforts consentis par les différents acteurs, les personnes handicapées éprouvent toujours beaucoup de difficultés pour accéder aux infrastructures publiques et privées. Aux fins de pallier ces difficultés, il est nécessaire que des actions d’information, de communication, de sensibilisation et de plaidoyer soient mises en œuvre pour susciter une mobilisation sociale autour de la problématique du handicap et spécifiquement sur l’inclusion et l’accessibilité des personnes handicapées aux infrastructures, aux édifices et aux services.

Pour les personnes handicapées, l’atelier du jour est la réponse à un cri de cœur formulé il y longtemps. Selon le représentant de la Fédération burkinabè des associations pour la promotion des personnes handicapées Yacouba Savadogo, c’est un vœu qui se réalise de voir les acteurs autour de la question de l’accès des infrastructures par les personnes handicapées. En tant que personnes handicapées, elle a salué la tenue de cette rencontre. « Moi je tiens une béquille et je n’ai pas l’équilibre sans elle. Donc, cela me cause des difficultés d’accès aux infrastructures qui ne sont pas suffisamment adapté. Au-delà de la rampe d’accès, quand il n’y a pas d’ascenseur c’est compliqué», a expliqué monsieur Savadogo.

Cette session de sensibilisation formative est financée par CBM Global à travers le projet Yirwa.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here