Accueil ACTUALITÉ Burkina, Tragédie de Solhan : 18 médias épinglés par le CSC

Burkina, Tragédie de Solhan : 18 médias épinglés par le CSC

119
0

Le conseil supérieur de la communication (CSC) était face aux femmes et hommes de médias ce mercredi 9 juin 2021 à Ouagadougou. Cette rencontre entre dans le cadre des manquements graves constatés dans le traitement de l’information liée à l’attaque de Solhan par certains médias nationaux et internationaux.

Le président du CSC, Mathias Tankoano, avant de lire la déclaration liminaire a déclaré ceci : « cette conférence n’est pas organisée pour débattre sur le groupe OMEGA mais pour parler de la responsabilité des journalistes professionnels en cette période sensible de la vie de notre pays ».

Dans son allocution, il a relaté que le CSC a relevé des manquements dans le traitement de l’actualité liée à l’attaque perpétrée contre les populations civiles de Solhan. Ces fautes vont de la non-vérification préalable des sources d’informations à la publication des fausses nouvelles. D’autres manquements telles que l’atteinte au droit à l’image et la diffusion d’images choquantes ont été relevés.

Neuf (09) médias audiovisuels et 9 organes de presse écrite et de médias en ligne ont été épinglés, pour avoir relayés des fausses informations et la publication des images choquantes. Ces medias sont: la RTB télé et radio, LCA TV, BF1, Burkina infos, 3TV, Canal3 via France 24, radio Pulsar via la Deutsche welle, L’Observateur Paalga, aouaga.com, wakatsera.com, NetAfrique.net, Infoswakat.net, Boima tv et Woun-info.net.

Mathias Tankoano a également laissé entendre que la direction de la radio nationale et celle de radio France internationale ont été convoqués pour audition « dans la perspective de décisions qui seront prises les concernant.

Concernant le groupe OMEGA, le programme de la radio et de la télévision sont suspendus durant cent-vingt (120 heures) à compter du mercredi 09 juin à 00 heure au dimanche 13 juin 2021 à 23 heures 59 minutes et ne peut diffuser que de la musique et les bandes publicitaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here