Accueil ACTUALITÉ Caravane OSKIMO tour 2021: Le lancement est prévu le 02 avril à...

Caravane OSKIMO tour 2021: Le lancement est prévu le 02 avril à Dédougou

28
0

En prélude à la 14e édition de la caravane OSKIMO tour qui se tiendra du 02 avril au 30 mai 2021, le comité d’organisation a animé un point de presse ce vendredi 26 février à Ouagadougou. Cette édition est placée sous le thème : « lutte contre la drogue et l’insécurité routière au Burkina Faso : quel engagement des jeunes pour la paix et la réconciliation ? »

La caravane OSKIMO tour est une initiative de l’artiste musicien Issouf Sawadogo alias, OSKIMO. Le projet a pour rôle principal de travailler à la lutte contre la consommation des stupéfiants et des drogues au Burkina Faso. Cela fait plus de 10 ans que le reggae maker Burkinabè s’est investi dans cette lutte noble à travers des spectacles de sensibilisations, de conscientisation et un suivi des jeunes déjà sous l’emprise des drogues. Cette 14e édition se tient malgré la pandémie du Covid-19,  une manière pour le promoteur de tenir la veille et la continuité de la sensibilisation sur la consommation de la drogue en milieu jeune, dans 12 villes du Burkina Faso.

Les localités concernées sont Dédougou, Ouessa, Manga, Ouagadougou, Fada N’Gourma, Koupéla, Banfora, Bobo-Dioulasso, Ouahigouya, Boussé, Kaya, Tenkodogo. Cette caravane de sensibilisation sera axée sur les méfaits de la consommation de la drogue et l’insécurité routière qui débutera le 02 avril 2021 à Dédougou, dans la boucle du Mouhoun.

Issouf Sawadogo, alias OSKIMO, promoteur du festival.

Pour le promoteur du festival, Issouf Sawadogo dit OSKIMO, la lutte contre la consommation de la drogue et les stupéfiants est un combat de longue haleine. “La preuve en est  que depuis 2008 jusqu’à aujourd’hui, j’ai sauvé de nombreux enfants” a-t-il laissé entendre.

Il n’a pas manqué aussi de poser les problèmes qu’il rencontre dans l’organisation de son festival à savoir : le manque d’accompagnement financier qui limite ses actions, dans les écoles souvent lors de la phase de  sensibilisation les  promoteurs d’établissement ne sont pas réceptif et pourtant la lutte est très noble. À cela s’ajoute le contact difficile des partenaires. Dans ses dires, cette édition, sera aussi une tribune de sensibilisation sur le respect des mesures barrières contre le coronavirus. Il a aussi remercié ses partenaires fidèles qui l’accompagnent depuis le début de l’aventure jusqu’à nos jours.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here