Accueil ACTUALITÉ CCI-BF: les principes et valeurs de la bonne gouvernance enseignés aux patrons...

CCI-BF: les principes et valeurs de la bonne gouvernance enseignés aux patrons des PME

264
0
Dans le cadre de l’exécution du programme d’activités du projet « Initiative des jeunes engagés pour la promotion de l’intégrité et la lutte contre la corruption », la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) en collaboration avec le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) et le Réseau Burkinabè des Jeunes Leaders pour l’Intégrité (RBJLI) a organisé le 9 novembre 2022 à la salle de conférence de la CCI-BF, un  atelier avec les acteurs de l’industrie et des services sur  « les principes et valeurs de la bonne gouvernance au profit des patrons des PME »
Simon Pierre Douamba du CGD, Aicha Diarra de la CCI-BF et Boureima Ouedraogo DG du Développement Industriel au Ministère en charge du commerce à l’ouverture de l’atelier
En effet les faits et pratique de corruption constituent une source de concurrence déloyale dans le monde des affaires. La promotion de bonnes pratiques et valeurs anti-corruption est indispensable pour la croissance économique, la stabilité politique et la stabilité.
Dans son mot d’ouverture, Madame Diarra Aicha chef du Service Appui au Commerce et au Secteur informel, représentante le Directeur Général de la CCI-BF a précisé que le choix du thème de l’atelier n’est pas fortuit. En effet, Au Burkina Faso, comme dans la plupart des pays africains, l’état de la corruption, reste peu satisfaisant. C’est pour cette raison qu’elle a loué l’initiative du Réseau Burkinabè des Jeunes Leaders pour l’Intégrité d’associer les acteurs de l’industrie et du commerce notamment les PME à la lutte contre la corruption qui «  demeure un mal réel qui gangrène nos sociétés ; sapant de ce fait les efforts de développement dans notre pays, tant, il s’avère difficile de s’en passer dans les actions de la vie quotidienne. »
En guise d’introduction, M. Boureima Ouédraogo,  Directeur Général du Développement Industriel au Ministère en charge du commerce a présenté aux acteurs de l’industrie et du commerce  la loi et la Charte des PME ainsi que les mesures adopté par le gouvernement pour la promotion et le développement des PME au Burkina.
 
Le contrôleur d’Etat Bonzi Biomon de l’Autorité Supérieur de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC) a définit la corruption et ses manifestations dans toutes ses facettes au Burkina et dans le monde.
Sur le Plan législatif le Burkina Faso s’est doté de la Loi n° 004-2015/CNT portant prévention et répression de la corruption au Burkina Faso. C’est l’un des meilleurs textes au monde en matière de lutte contre la corruption selon M. Bonzi Biomon dont  l’ASCE-LC est l’organe suprême de contrôle administratif interne de lutte contre la corruption dans l’administration publique et dans le secteur privé.
 
Simon Pierre Douamba du CGD et Ollo Kô DA du RBJLI respectivement coordinateur et chargé du projet « Initiative des jeunes engagés pour la promotion de l’intégrité et la lutte contre la corruption » ont rassuré les patrons des PME que la formation des acteurs de l’industrie et du commerce sur la lutte contre la corruption va se poursuivre et la prochaine session aura lieu très bientôt à Ouagadougou avec d’autres acteurs qui n’avaient pas pu prendre part à la première session . 
 
Previous articleBurkina Faso : Léger remaniement du Gouvernement de la Transition
Next articleBurkina : un réseau présumé d’escrocs dans les filets de la Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here