Ce jeudi 15 octobre 2020, le peuple burkinabè rend hommage à l’ancien président Thomas Sankara et ses 12 compagnons, 33 ans après leur disparition. Le Président du Faso a déposé une gerbe de fleurs au pied de la stèle dressée au Conseil de l’entente, lieu où ils sont tombés en 1987 et abritant désormais le mémorial dédié à l’illustre disparu. Cette cérémonie a connu la participation de nombreuses personnalités, dont le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré.

La cérémonie d’hommages au capitaine Thomas Sankara et à ses compagnons était riche en symboles. En effet, c’est ce 15 octobre 2020, au Conseil de l’entente, et pratiquement au même moment où il trouvait la mort, aux environs de 16h, qu’un hommage national lui a été rendu par le Président du Faso. Au pied de la stèle, Roch Marc Christian Kaboré, a déposé une gerbe de fleurs, et s’est incliné pour saluer la mémoire de l’illustre disparu et de ses compagnons.

Le moment était saisissant, puisque empreint d’émotions et de recueillement. Pour le Président du Faso, ce moment est un acte symbolique important. Il était normal, a-t-il dit, que nous puissions rendre un hommage de l’Etat à ce digne fils, qui a dirigé le Burkina Faso pendant quelques années, et dont les résultats forcent l’admiration. « Il a marqué l’histoire de notre pays et des peuples africains, avec la ferme conviction que sans une indépendance véritable, le développement sera difficile. Le sacrifice individuel et collectif est indispensable pour faire avancer le pays », a ajouté le chef de l’Etat, pour qui on ne peut jamais effacer les noms des héros : ils sont toujours présents dans le cœur et l’esprit de leurs peuples.

Aujourd’hui, Thomas Sankara, selon Roch Marc Christian Kaboré, n’appartient plus seulement aux Burkinabè, mais à tous les peuples épris de liberté, et il était normal que cet hommage lui soit rendu. Le Chef de l’Etat a aussi salué le rôle joué par les responsables du mémorial qui, selon lui, ont fait preuve d’audace dans la conduite de ce projet.Cette cérémonie d’hommages a du reste été l’occasion pour les responsables du projet, de traduire leur reconnaissance au Président du Faso et au Gouvernement, pour l’accompagnement et l’intérêt accordé à cette initiative.

Luc Damiba, secrétaire général du Comité international Mémorial Thomas Sankara, a néanmoins, au nom du comité, adressé d’autres doléances au Chef de l’Etat. Il s’agit de la prise de textes nécessaires pour rendre cette commémoration officielle, de l’adoption d’une loi sur les héros nationaux, de l’adoption de textes pour la mise en place d’organes de gestion du mémorial.A noter que cette cérémonie a connu la participation des familles des compagnons d’infortune de Thomas Sankara.

DCRP/Primature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *