Accueil ACTUALITÉ Conseil des ministres du 7 décembre 2022 : La loi sur les...

Conseil des ministres du 7 décembre 2022 : La loi sur les VDP relue par le gouvernement

91
0

(Ouagadougou, 07 décembre 2022). Le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a présidé, ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres qui a examiné et adopté, selon le Porte-parole du Gouvernement, Jean-Emmanuel OUEDRAOGO, plusieurs dossiers importants inscrits à son ordre du jour.

Au titre du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, le Conseil a adopté un projet de loi sur l’institution des Volontaires pour la défense de la patrie en vue d’intégrer la nouvelle doctrine de leur emploi. Le Ministre délégué auprès du Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, chargé de la Sécurité, Mahamadou SANA, a soutenu que l’adoption de ce projet de loi est une relecture de la loi de 2020 et permet de faire des aménagements.
Il s’agit, selon lui de la prise en compte du niveau national dans la compétence territoriale des VDP, de la prévision de l’aménagement de certaines dispositions qui permettent de créer et de donner un cadre juridique à la Brigade des Volontaires pour la défense de la patrie (BVDP), et l’amélioration des conditions des VDP sur le terrain.

Au titre du ministère de l’Économie, des Finances et de la Prospective, le Conseil a examiné et adopté un rapport sur la situation d’exécution du budget de la trésorerie de l’État, exercice 2022 au 30 septembre de l’année en cours. Le Ministre en charge de l’Economie, Aboubacar NACANABO, rappelle qu’il ressort de l’examen de la situation d’exécution de la trésorerie au 30 septembre 2022 que le niveau de recouvrement des recettes est autour de 79%. Ce qui montre « une bonne performance, parce qu’au 30 septembre on devrait être à 75% ».

Le ministre NACANABO a salué la bonne performance des différentes régies de recettes qui a permis d’atteindre 100% de mobilisation de recettes, selon les prévisions annuelles, avant la fin de l’année.

Quant à la situation d’exécution des dépenses, le Conseil a noté une exécution globalement satisfaisante.

Au titre du ministère de l’Énergie, des Mines et des Carrières, le Conseil a adopté un décret portant octroi du permis d’exploitation de la mine d’or industrielle de Yimiougou à la Société Yimiougou NORDGOLD SA. Selon le Ministre de l’Énergie, des Mines et des Carrières, Simon Pierre BOUSSIM, l’octroi de ce permis d’exploitation permettra à la société minière d’augmenter sa production de 2,5 tonnes d’or, sur une période de quatre ans et de maintenir les emplois sur la mine d’or de Bissagold où le minerais extrait sera traité.

« Le Conseil a aussi donné des instructions de faire diligences sur certains dossiers qui peuvent permettre au Burkina Faso de tirer profit de ses ressources minières, notamment la relecture du code minier et la mise en place d’un projet de raffinerie pour raffiner l’or du Burkina afin de savoir exactement la teneur en or au Burkina et ce que les sociétés industrielles exploitent comme volume d’or dans notre pays », a indiqué le Ministre en charge des mines, Simon Pierre BOUSSIM.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Previous articleBurkina  : Le SYSFMAB plaide pour la ratification de la Convention 190 de l’OIT
Next articleCompte rendu du conseil des ministres du mercredi 07 décembre 2022

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here