A l’issue de dix-sept mois d’intérim au parquet général, couvrant la période du 26 janvier 2019 au 9 juin 2020, Dama Ouali a été nommé Procureur général par le Conseil supérieur de la magistrature en sa session des 9 et 10 juin 2020, suite à un appel à candidature.

Son installation s’est déroulée au cours d’une audience solennelle ce jeudi 22 octobre 2020 à la Cour de cassation en présence du ministre de la Justice et des sommités du monde judiciaire.

Le Procureur général de la plus haute juridiction de l’ordre judiciaire a remercié ses collaborateurs et le personnel dont le précieux concours l’a aidé à assurer l’intérim. Il a également eu une pensée pour son collègue et prédécesseur, le procureur général Armand Ouédraogo pour les « bons et loyaux services rendus à la nation au cours de son magistère à la cour de cassation ». Et d’ajouter : « Je lui souhaite de tout cœur un prompt rétablissement et un succès éclatant dans ses nouvelles fonctions de chargé de mission au ministère de la Justice ».

Son principal défi et il a engagé l’ensemble de son parquet, « c’est de régler les procédures en temps réel, autrement dit, d’œuvrer à réduire de manière drastique les délais de traitement des dossiers au grand bonheur des justiciables ».

Le Procureur général Dama Ouali a souhaité que l’esprit de franchise et d’étroite collaboration qui a toujours caractérisé les relations entre les acteurs judiciaires de la Cour de cassation s’inscrive dans la durée. D’où son crédo : « Ensemble, faisons en sorte que la Cour de cassation remplisse effectivement les missions qui lui sont dévolues ».

Source : Direction de la communication de la presse ministérielle

Dans son allocution, le Premier président de la Cour de cassation, Mazobé Jean Kondé a eu des mots élogieux à l’endroit de celui qui a intégré le corps de la magistrature le 19 septembre 1985.
« Nous le connaissons tous, car depuis le 10 avril 2015 il exerce à la Cour les fonctions de Premier Avocat général », a dit Jean Kondé. Et de poursuivre : « M. Ouali, votre parcours professionnel de magistrat du ministère public, allié aux nombreuses fonctions que vous avez exercées exclusivement au parquet, illustre votre compétence reconnue, et légitime aux yeux de tous votre élévation aux fonctions de Procureur général de la Cour de cassation; fonctions que vous avez exercées par intérim avec brio pendant de longs mois en raison des problèmes de santé de votre prédécesseur; à l’endroit duquel nous émettons les vœux d’une meilleure santé. Le moins qu’on puisse dire c’est que vous avez assuré tant au niveau de la Cour de cassation qu’à celui de la Haute Cour de justice ».

A l’issue de son installation, le Procureur général a justement été interpellé par les journalistes à propos du dossier pendant devant la Haute Cour de justice. Et Dama Ouali de répondre avec sérénité : « Sachez que les magistrats ont fait de leur mieux pour que le dossier puisse connaître un aboutissement. Mais vous savez, les magistrats ne détiennent pas tous les paramètres. C’est un dossier qui revêt une certaine particularité. Rassurez-vous, la procédure suit son cours et il sera jugé en bonne et due forme en temps opportun ».

Source : Direction de la communication et de la presse ministérielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *