Accueil A LA UNE Covid-19 : un nouveau variant provenant de l’Afrique du sud crée la...

Covid-19 : un nouveau variant provenant de l’Afrique du sud crée la panique

156
0

La découverte d’un nouveau variant en Afrique australe provoque une panique mondiale. De nombreux pays ont annoncé un renforcement des mesures anti-Covid-19. Omicron, c’est le nom du nouveau variant, porteur de nombreuses mutations, a provoqué la chute des places financière dans le monde. Après la Belgique, le Royaume-Uni et l’Allemagne annoncent l’avoir détecté sur son sol.

Depuis plus de 24 heures, les décisions de fermer les frontières aux vols en provenance d’Afrique australe, et d’Afrique du Sud en particulier, se multiplient. Les États-Unis, le Canada et le Brésil ont ainsi décidé de suspendre les vols en provenance de cette région.

De nombreux pays européens ont pris la même décision, alors que des cas ont été détectés sur le Vieux Continent. Le premier cas a été révélé en Belgique, sur un voyageur qui revenait d’Égypte ; un cas « suspect » a aussi été détecté en Italie, un patient venant du Mozambique dont les analyses doivent encore être affinées. Un autre cas « suspect » est signalé en Bavière, en Allemagne, en provenance d’Afrique du Sud.

Désormais, c’est le Royaume-Uni qui communique : deux cas du variant Omicron ont en effet été dépistés chez des personnes « liées à un voyage en Afrique du Sud », a expliqué ce samedi le ministère britannique de la Santé. « L’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a confirmé que deux cas de Covid-19 comprenant des mutations compatibles avec B.1.1.529 ont été identifiés au Royaume-Uni », peut-on lire dans le communiqué. Ces personnes et les familles sont à l’isolement.

Le président Sud Africain Cyril Ramaphosa a appelé dimanche soir 28 novembre les pays ayant imposé des restrictions de voyage aux Sud-Africains, après la détection d’un nouveau variant du coronavirus, à leur « levée immédiate et urgente », les jugeant dépourvues de « justification scientifique ».

Ces restrictions sont « inefficaces » et n’ont « aucune justification scientifiques ». Ces fermetures de frontières représentent une forme de « discrimination à l’égard de notre pays », dénonce le président sud-africain. Cyril Ramaphosa est en colère et il le fait savoir à chacun des pays qui se ferment à l’Afrique du Sud. Il n’a pas hésité à les nommer un par un pour mieux les mettre face à leurs responsabilités.« Nous sommes profondément déçus. Nous appelons tous les pays qui restreignent les voyages, à revenir d’urgence sur leurs décisions avant que ces mesures ne provoquent davantage de dégâts à nos économies et aux revenus de nos populations. »

Source: neoafricanews.com et RFI

Previous articleManifestation du 27 novembre : La place de la nation prise d’assaut par les forces de l’ordre
Next articleBurkina : cinq personnes tuées à Sollé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here