Accueil ACTUALITÉ Crise au sein du CDP : Achille Tapsoba n’exclut pas le dialogue

Crise au sein du CDP : Achille Tapsoba n’exclut pas le dialogue

468
0

L’aile historique du parti, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), était face aux hommes de médias ce jeudi 10 novembre 2022 à Ouagadougou. Lors de cette sortie médiatique, Achille Tapsoba et ses camarades se sont prononcés sur la situation nationale et sur la crise qui prévaut au sein du CDP.

Sur l’avènement du MPSR II le 30 septembre 2022, consacrant le Capitaine Ibrahim TRAORE, comme Chef de l’État, chef suprême des Armées, l’aile historique du CDP par la voix d’Achille Tapsoba dit avoir pris acte. Mais, une chose est certaine. La lutte contre le terrorisme est entrée dans une phase critique. C’est le lieu pour lui de rendre un vibrant hommage aux Forces de défense et de sécurité (FDS), aux Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP), aux citoyennes et citoyens patriotes qui se battent chaque jour pour la défense de l’intégrité du territoire national.

L’actualité au sein du CDP c’est le dernier verdict du procès en référé après la saisine de la justice par Eddie W. KOMBOIGO le 27 juillet 2022 dont la sentence est tombée le 17 octobre 2022. Pour le camp Achille TAPSOBA, le tribunal a prononcé « une condamnation du camarade Eddie W KOMBOIGO aux dépends et confirmant ainsi de manière légale le Camarade Achille Marie Joseph TAPSOBA en sa qualité de Président par intérim du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP). »

Quant à ce que le camp Eddie dit n’avoir pas perdu le procès, Achille TAPSOBA et les siens se demandent « pourquoi Eddie fait donc appelle à la décision du juge ? » En attendant la décision finale le 17 novembre prochain le camp Achille dit avoir saisis « le MATDS pour récuser le rôle d’ex-CFOP, conféré irrégulièrement au camarade Eddie W. KOMBOÏGO ».

Le dialogue est-il encore possible entre Achille et Eddie? « En politique tout est possible… Nous n’avons rien contre Eddie, même le jour du procès nous avons échangé. Ce que nous demandons c’est que le camarade Eddie se conforme à l’application de nos textes » a laissé entendre  Achille TAPSOBA.

Le feuilleton judiciaire du parti de l’Ex président Blaise Compaoré est loin d’être terminé et le verdict attendu le 17 novembre n’en sera certainement pas le dernier acte.

Previous articleBurkina : un réseau présumé d’escrocs dans les filets de la Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité
Next articleBurkina/MPSR2 : Voici les noms des représentants à l’Assemblée législative de Transition

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here