Accueil ACTUALITÉ Crise énergétique au Ghana : « Arrêtez d’exporter de l’électricité bon marché...

Crise énergétique au Ghana : « Arrêtez d’exporter de l’électricité bon marché alors que les Ghanéens dorment dans l’obscurité » dixit le PDG de IPGG à la VRA

2371
0

Le PDG d’Independent Power Generators, Ghana (IPGG), le Dr Elikplim Kwabla Apetorgbor, a exhorté la Volta River Authority (VRA) à cesser d’exporter de l’électricité et à donner la priorité à la satisfaction de la demande intérieure dans le contexte de la crise énergétique actuelle.

Dr Elikplim Kwabla Apetorgbor, PDG de l’IPPG

L’IPGG a souligné la lutte actuelle du Ghana contre une crise énergétique, en soulignant la nécessité pour la VRA de réduire les exportations d’électricité hydrogénée vers les pays voisins avec des tarifs plus bas.
Les pays voisins vers lequels le Ghana exporte son électricité sont là Côte d’Ivoire, le Burkina, le Togo et le Bénin. Dans ses observations le PDG de l’IPGG fait le constat que le Ghana est confronté à une crise énergétique et a estimé que le VRA doit réduire l’exportation de l’électricité bon marché vers les pays voisins dont les citoyens paient beaucoup moins pour l’électricité.

Dans un communiqué de presse publié le lundi 25 mars, M. Apetorgbor a souligné l’importance pour l’Autorité de régulation des services publics d’éviter d’imposer des tarifs d’électricité élevés aux Ghanéens, en particulier pendant les périodes d’approvisionnement électrique instable.

M. Apetorgbor a également appelé la Commission de l’énergie à mettre en œuvre des mesures proactives pour garantir une répartition équitable des tarifs entre l’approvisionnement national et l’exportation, dans le but de favoriser l’équité dans la tarification de l’électricité.

“Nous sommes actuellement en crise, les Ghanéens dorment dans l’obscurité, les entreprises ne peuvent pas fonctionner avec un approvisionnement en électricité garanti, il y a une pénurie d’approvisionnement, etc. En rendant la production d’hydroélectricité bon marché accessible aux Ghanéens, le contribuable est suprême et doit être une considération primordiale. , quels que soient vos problèmes de survie.

« Pourquoi des juridictions qui ne contribuent en rien à l’économie du Ghana devraient-elles prospérer grâce à une ressource bon marché ? es Ghanéens paient des tarifs très élevés, en moyenne 14 cents (USD) /kWh ( 84,69 FCFA/kwh) en particulier aux heures de pointe, tandis que les pays voisins bénéficient d’environ la moitié du tarif. Ce n’est pas juste pour les Ghanéens.”

« La Commission de l’énergie sera considérée comme partiale à l’égard des autres acteurs du secteur si cette exportation n’est pas arrêtée immédiatement au profit des contribuables ghanéens.

“Nous sommes conscients de situations récentes dans lesquelles les délestages sont importants et dans le même temps, plus de 200 MW de capacité de production sont exportés.”

Cette sortie du PDG d’Independent Power Generators, Ghana (IPGG), justifie t-elle les coupures de courants sur le réseau SONABEL depuis la nuit du mardi 26 mars ? Pour l’instant la SONABEL n’a pas donné de détails mais les jours ou heures à venir on aura certainement plus d’informations sur le déficit en énergie importée par la nationale de l’électricité.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here