Accueil ACTUALITÉ Économie : la loi de finances exercice 2023 adoptée à l’unanimité

Économie : la loi de finances exercice 2023 adoptée à l’unanimité

152
0

Le président de l’Assemblée législative de Transition, Dr Ousmane Bougouma, a présidé ce samedi 24 décembre 2022, une séance plénière consacrée à l’examen et au vote du projet de loi de finances initiale pour l’exécution du Budget de l’État, exercice 2023.

De la synthèse du rapport général de la Commission des finances et du budget de l’ALT, il ressort que le budget 2023 s’établit à 2 631,3 milliards de FCFA en recettes et à 3235,9 milliards de FCFA en dépenses.
Les prévisions de recettes ordinaires se chiffrent à 2347,8 milliards de FCFA en 2023 contre 2010,0 milliards de FCFA en 2022, soit un accroissement de 337,8 milliards de FCFA en valeur nominale et 16,8% en valeur relative.
Quant aux recettes extraordinaires, elles se chiffrent en 2023 à 283,5 milliards de FCFA contre 339,1 milliards de FCFA en 2022, correspondant à une baisse de 55,6 milliards de FCFA en valeur absolue et de 16,4% en valeur relative.
L’épargne budgétaire ressort à 237,2 milliards de FCFA en 2023 contre 96,7 milliards de FCFA en 2022, soit une amélioration de 176,4 milliards de FCFA.
Le déficit budgétaires s’élève à 604,7 milliards de FCFA en 2023 contre 570,0 milliards de FCFA en 2022, soit une dégradation de 34,6 milliards de FCFA. Rapporté au PIB nominal, le déficit représente 4,8% en 2023.

Pour le ministre en charge des finances et du budget, Aboubacar Nacanabo, ces prévisions budgétaires traduisent l’ambition du Gouvernement de financer durablement le développement au regard du contexte difficile que traverse le Burkina Faso.
À cet effet, le Gouvernement a fait de la restauration de l’intégrité du territoire la principale priorité de ce budget. Pour ce faire, la part allouée aux secteurs de la défense et de la sécurité va passer de 20,27% en 2022, à 28,42% en 2023.

En dépit des efforts consentis par le Gouvernement dans les secteurs de la défense et de la sécurité, une attention particulière va également être accordée aux secteurs sociaux tels que la santé (11,5% du budget soit 266,7 milliards de FCFA), l’éducation (30% du budget soit 689,5 milliards de FCFA), le développement rural (5,0% du budget soit 116,4 milliards de FCFA) et l’action humanitaire (2,1% du budget soit 48,6 milliards de FCFA).

À l’issue des débats, les 71 députés ont adopté à l’unanimité le projet de loi de finances initiale pour l’exécution du Budget de l’Etat exercice 2023.

La prochaine plénière est prévue pour le jeudi 05 janvier 2023 à 10h. Elle sera consacrée à l’examen et à l’adoption du projet de loi portant dépolitisation de l’Administration publique et renforcement de la méritocratie.

 

Previous articleInstallation du nouveau président du CSC : Le Premier ministre salue le dénouement heureux de la crise au sein de cette institution
Next articleLutte contre le terrorisme : Le Chef d’État-Major de la Gendarmerie félicite les FDS pour le travail déjà abattu 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here