Accueil ACTUALITÉ Education préscolaire au Burkina : Un cadre d’échange pour son rayonnement

Education préscolaire au Burkina : Un cadre d’échange pour son rayonnement

256
0

Sous la présidence de ROZEN KIENDREBEOGO représentant, la Représentante pays  d’ASMAE Burkina, s’est tenu le vendredi 25 juin 2021 à Ouagadougou, plus précisément dans la salle de conférence de la Direction Générale de la Recherche en Education et de l’Innovation Pédagogique (DGREIP), un atelier d’échanges et de partage d’expériences entre des acteurs mettant en œuvre les innovations pédagogiques au préscolaire.  Ce cadre d’échange a permis aux ONG (Organisation Non Gouvernementales) et associations de mutualiser leurs expériences afin de pouvoir réussir au mieux l’action éducative des jeunes enfants dans le pays des hommes intègres.

Les membres du présidium de l’atelier

L’éducation préscolaire demeure le premier maillon de la chaise éducative qui prépare l’enfant aussi bien sur les plans physique, psychologique qu’intellectuel pour son intégration et sa réussite scolaire d’une part et celles sur le plan social d’autre part. Au Burkina Faso plusieurs ONG et associations mettent en pratique des innovations pédagogiques afin de réussir au mieux l’action éducative des jeunes enfants.

En rappel, le taux de préscolarisation au Burkina Faso est de 6% d’où l’impérieuse nécessité de booster ce secteur de l’éducation nationale comme le soutient Mr Etienne GNOUMOU Directeur de l’Éducation Préscolaire (DPRES).

L’atelier d’échanges et de partage se veut un cadre de mutualisation d’expériences, de validation car aucune expérience n’est de trop surtout lorsqu’elle porte à promouvoir une éducation de qualité pour nos jeunes enfants. Plusieurs communications ont été présentées et passées au peigne fin eu vue de s’assurer de leur efficience.

Ainsi, l’Initiative Communautaire Changer de Vie (ICCV) s’est appesantie sur son innovation pédagogique intitulée, “les club de lecture’’. Ils permettent d’apprendre en jouant.

C’est une pratique qui stimule le goût de la lecture et du livre en favorisant le développement participatif et donc la socialisation de l’enfant voire la cohésion sociale.

Le projet ‘’Grandir Ensemble’’ vise une meilleure intégration sociale des enfants handicapés visuels.

ROZEN KIENDREBEOGO représentante pays ASMAE Burkina Faso

Son innovation a porté sur l’adaptations des Manuels pédagogiques préscolaires et vise l’inclusion préscolaire. Du reste, avec ce projet, plus de 568 personnes ont été dépistées par ASMAE/Burkina-Faso.

Les pédagogues Audio- visuels Éducatifs ‘’PAV-EDUC’’ produisent des supports pédagogiques audio- visuels, alliant l’intérêt, la motivation des enfants, le goût des nouvelles technologies de la communication pour faire de l’enfant l’artisan de ses connaissances. C’est un ensemble de vidéo, de cartes éducatives et de leçons diffusées sur plusieurs plateformes numériques.

Au-delà de toutes ces innovations présentées, l’atelier de Ouagadougou aura permis de crédibiliser davantage ces différentes trouvailles pédagogiques et aussi de pérenniser l’idée de la concertation permanente des acteurs du préscolaire.  « L’évolution rapide du nombre de structures préscolaires chiffrés à 1348 dont 918 privées selon l’annuaire statique 2018- 2019 montre bien que la demande et l’offre en la matière sont sans cesse croissantes » nous rassure Monsieur COMPAORE François, Directeur Général de la Recherche en Éducation et de l’Innovation Pédagogique (DGREIP).

C’est d’ailleurs un aboutissement heureux qui vient solder cette troisième édition puisque c’est au Groupe Thématique Qualité que     reviendra la lourde responsabilité d’organiser et de pérenniser les échanges sur les Innovations pédagogiques au Burkina Faso.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here