L’union pour le progrès et le changement (UPC) a procédé au lancement de sa campagne ce mardi 03 novembre 2020 à Ouagadougou. Le top départ a été donné par le directeur de campagne provincial Rabi Yaméogo.

Il etait 16h à l’hypodrome de Nossin dans l’arrondissement n°3 de Ouagadougou quand le clap a été donné. Et c’est sous le slogan » Zeph Kossyam » que les militants de l’UPC ont jubilié pour montrer leur soutient au candidat Zephirin Diabré pour la conquête du siège présidentiel ainsi que les legislatives du 22 novembre prochain.

Aperçu des militants lors du lancement de la campagne.

La mairesse de l’arrondissement n°3 Raïnatou Ouédraogo qui prit la parole au nom de tous les maires de l’UPC a remercié les militants pour la forte mobilisation dont ils ont fait preuve lors du meeting. Elle a réitéré sa reconnaissance à l’endroit de Zéphirin Diabré candidat du parti du lion car selon elle, il est l’homme de la situation et il mérite pleinement la victoire au soir du 22 novembre. « L’UPC est en pleine forme. Nous sommes en train de mettre les petits plats dans les grands pour que au soir du 22 novembre nous accompagnons le Dr Zephirin Diabré à kossyam. Nous proposons la paix, la cohésion sociale, la réconciliation pour reconstruire le Burkina Faso ».

Raïnatou Ouedraogo, mairesse de l’arrondissement n°3.

« Ensemble sauvons le Faso » nous y croyons dixit Rabi Yaméogo directeur de campagne provincial de l’UPC, est confiant quant à la victoire car d’après lui, son programme sociétal est le meilleur pour le peuple Burkinabé. Il a fait savoir que le souhait de leur parti est que les élections se déroulent dans la paix et la bonne humeur. « nous voulons que tout au long de la campagne les gens sachent que notre parti place la sécurité au cœur de ses activités. Nous n’avons pas peur, nous montrerons de quoi nous sommes capables » ajoute t’il.

Rabi Yameogo, directeur de campagne provincial de l’UPC.

 

Pour le candidat en tête de lice pour les législatives dans le Kadiogo, Issoufou Nikièma le message est clair » Zéphirin sera le siégeant de kossyam n’en déplaise à personne ». En ce qui concerne les démissions constatées au sein du parti qui pourrait porter atteinte à la victoire du parti, Issoufou répond « c’est un non évènement, notre parti ne fléchira pas. Il faut le changement. Il faut des jeunes, que ceux qui ne sont pas d’accord s’en aillent. »

Issouf Nikiéma, candidat au législative pour le compte de l’UPC.

 

Confiant pour 2020, l’UPC entend poursuivre sa campagne dans les autres provinces les jours à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *